Accueil / Réflexions / Et bis repetita

Et bis repetita

Retour en chambre, pas vraiment garnie, hospitalière après un week-end fort bien rempli à dépouiller certains bulletins de vote des quartiers alentours.

A vous donner envie de vous demander pourquoi est-ce parce que…

Pas forcément la même et donc une vue décalée qui me fait perdre certains repères notamment une chaise bien utile qui aurait pu m’aider à faire une sorte de bureau si elle m’avait été restée fidèle : objet inanimé avez-vous vraiment une âme ?

De toute façon plus vraiment le même depuis comme une sensation de bétail ou marchandises dont on interdit un transport pour cause de paquet suspect à l’autre bout de ligne ; et bien entendu comme me l’a dit ma voisine (moi, j’aime bien les voisines) d’un temps trop court pour que ce soit vraiment sérieux, motus bouche cousue semble être la devise définitive de la SNCF/RATP.

Et dire que certains prétendent nous sortir de l’€ ?

Un train de retard dirait-on…

Puis, insensible à ce parcours du combattant, qui est l’habitude quotidienne de millions de voyageurs franciliens et plus si les provinciaux s’invitent au festin, la garde infirmière m’impose fissa la pose d’une vis dans le crâne devant subtilement servir de point de repère pour les actions à venir à l’intérieur dudit qui commence à me désespérer.

Piqûre piquante, jet de liquide cinglant qui endort pour rester insensible au visage.

Cet outil sera enlevé lors de mon opération de 4 heures prévues dès le lendemain 13h50.

Merci de penser au pauvre écrivain qui ne l’entend plus de cette oreille.

Et que dire du fait qu’entre temps à jeun, il faut rester à partir de minuit de cette nuit.

Bon la bonne nouvelle, c’est que je devrais être débarrassé de cette saleté envahisseuse et pourtant je n’ai rien contre les étrangers solidaires et paisibles.

Et deuxième bonne, je devrai sortir dès ce vendredi pour rentrer au nid si aucune complication ne vient perturber ce plan auquel j’adhère et vote sans modération !!!

Peu d’échange que demain je vous embête, mais mercredi…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.