Accueil / Infos / En Californie une ville entière a été rayée de la carte

En Californie une ville entière a été rayée de la carte

Les incendies, les plus terribles et les plus meurtriers de l’histoire se déclarent depuis deux ans dans le nord comme dans le sud de la Californie, l’État le plus riche des États-Unis, le Goldern State, dont les incendies mobilisent actuellement 30 000 pompiers est dans l’incapacité d’y mettre fin.

La Californie est victime d’une sécheresse qui dure depuis plusieurs années, qui dessèche et fait mourir les grands arbres de ses forêts, qui la rendent vulnérables à tout déclenchement que des pluies soutenues pourraient mettre fin mais qui n’arrivent pas.

Dans le nord, l’incendie a totalement détruit la ville de Paradise qui comptait environ 27 000 habitants, à une centaine de kilomètres de Sacramento, moins connue que les deux principales métropoles, Los Angeles dans le sud et San Francisco, dans le nord de l’État.

Actuellement, les autorités font le décompte des victimes plus des 70 morts, dont la liste risque de s’allonger, car on compte aussi plus de 1 000 disparus.

En fait, il s’agit de personnes recherchées dont on espère des signes de vie, une fois que les milliers de personnes qui ont été évacuées pourront regagner, ce qui reste de leurs foyers.

Pour le moment, les pompiers fouillent les décombres des maisons brûlées à la recherche de victimes, à identifier, dont la liste s’allonge chaque jour.

Pour avoir une idée des destructions, il faut savoir que l’on compte près de 100 000 hectares ravagés par le feu, dont près de 57 500 dans le nord, par le « Camp Fire ».

Dans le sud, près de Los Angeles, le « Woolsey Fire » a brûlé près de 40 000 hectares depuis le 8 novembre, dont une partie de la station balnéaire Malibu, prisée des stars du cinéma et connue du grand public, par un célèbre feuilleton.

Aux États-Unis, tous les biens sont largement assurés, ce qui fait qu’il faut s’attendre à des montants de pertes vertigineuses, lorsque les assureurs les chiffreront, en espérant que tous soient correctement réassurés, pour pouvoir y faire face.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.