IdéesInfosRéflexions
A la Une

Électricité de France nous doit plus que la lumière

Cet ancien slogan publicitaire est plus que jamais d’actualité, car dans le monde dans lequel nous vivons, où le courant électrique est à la base de toute vie et activité, il n’est pas acceptable, sauf cas de force majeure, d’en être privé.

Certes, personne ne peut empêcher la neige de tomber sur les lignes électriques et sur les arbres qui peuvent tomber, mais personne ne peut ignorer, quand la neige tombe trop tôt dans la saison, à une époque où les arbres portent encore leurs feuilles, les arbres résistent moins bien au poids de la neige et tombe plus facilement et en plus grand nombre sur les lignes électriques.

Il est possible, là où ce risque est flagrant, de dégager les lignes des arbres qui les surplombent, ce qui s’appelle la « maîtrise des risques ».

De toute manière ce risque est prévisible et ne constitue pas, aux termes du Code civil, un cas un cas de force majeur, dégageant EDF de ses obligations contractuelles de fournir le courant, en toutes circonstances à ses abonnés.

De plus, ces chutes de neige étaient annoncées, on savait aussi qu’en raison de l’état climatique du moment, que la neige sera humide, donc lourde, plus dangereuse pour les lignes électriques, à EDF de mettre en place les moyens en matériel et en personnel, pour remettre en état, le cas échéant, son réseau au fur et à mesure que des interruptions se produisent, tout en pouvant compter sur les services publics pour lui faciliter l’accès aux lignes à remettre en état.

On a appris, à l’issue des chutes de neige, que 330 000 foyers étaient privés d’électricité et que la filiale d’EDF chargée du réseau, allait raccorder au plus vite, seulement, au fil du temps qui passait, le nombre d’abonnés privés d’électricité, donc de lumière, de chauffage, d’eau et de téléphone, ne se réduisait pas, aussi vite que par le passé.

Ainsi, dans la Drôme, un maire a lancé un « cri d’alarme » pour les 10 000 foyers privés d’électricité depuis une semaine, du jamais vu, avant.

Cela se passe de commentaires, mais mérite une enquête et la refonte totale de la filière de distribution d’électricité.

[amazon_link asins=’2212676069,B00YQHX22Q,2212674554,B073TZ5BBG,2212674945,B07N18JWGC,B071D7LJ31,B071FSNTMQ,B07FSWX7JV’ template=’ProductCarousel’ store=’notresiecle-21′ marketplace=’FR’ link_id=’93f58b34-b223-432f-9466-2071aa80af43′]
Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer