Réflexions
A la Une

Des urgences pédiatriques d’Ile de France sont en manque d’internes

C’est à la suite d’une erreur d’appréciation des autorités sanitaires que treize hôpitaux de la grande couronne parisienne vont se retrouver à partir du 4 novembre prochain avec un nombre insuffisant d’internes en médecine générale, pout pouvoir maintenir l’ouverture sept jours sur sept et 24 heures sur 24, des urgences pédiatriques.

C’est une crise sans précèdent que vivront cet hiver plusieurs services de la région pendant six mois, s’il n’y a pas de remède à cette situation, mais les internes qui sont des médecins en formation ne se recrute pas au Pôle emploi.

Alors que les hôpitaux s’apprêtent à faire face, comme chaque hiver, à un quasi doublement du nombre de passages aux urgences en raison des épidémies de bronchiolites aigues et de gasto-entérites, les chefs des services concernés dénoncent cette situation dans un communiqué publié le 16 octobre et 28 d’entre eux ont alerté sur une crise sanitaire à venir, prédisant une catastrophe et en appellent à la responsabilité du gouvernement, afin de trouver une solution rapide, pour y palier.

On cite comme exemple le service de pédiatrie de Mantes la Jolie dans les Yvelines où aucun poste d’interne, alors qu’il en avait sept la saison dernière, n’a été pourvu.

Pour assurer les gardes de nuit et ne pas fermer les urgences, la directrice explique qu’elle va devoir recentrer neuf médecins titulaires sur cette activité, quitte pour cela à fermer provisoirement d’autres offres de soins, comme les consultations programmées, tout en redoutant que les pédiatres séniors qui viennent pour faire autres choses que les urgences, vont quitter les services de son hôpital.

Cette crise intervient dans un hôpital public déjà affaibli, avec des services de pédiatrie qui se trouvent en difficulté par des départs et peine à recruter suffisamment de praticiens, alors qu’une erreur d’appréciation comme celle qui s’est produite ne devrait pas avoir lieu, en fait, elle serait surtout due à un manque de candidats pour les hôpitaux de la grande couronne parisienne

Pendant longtemps, l’accès à un poste hospitalier était un signe de réussite, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui.

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer