Accueil / Politique / Les consommateurs ne peuvent pas aider les agriculteurs à gagner mieux leur vie

Les consommateurs ne peuvent pas aider les agriculteurs à gagner mieux leur vie

Le Président de la République a demandé aux consommateurs d’acheter Français, en acceptant de payer plus cher, comme s’ils en avaient les moyens, pour venir en aide aux agriculteurs, même s’ils en avaient la volonté.

Il faut savoir que tous les produits alimentaires consommés en France sont fabriqués par une poignée de multinationales dont les dirigeants sont soucieux de garder leurs avantages et d’être renouvelés à la fin de leur mandat, ce qui dépend des dividendes qu’ils versent aux fonds d’investissement, des nébuleuses, qui les contrôlent.

Entre elles et les clients se trouvent les distributeurs,la grande distribution, qui ne cessent d’imposer des réductions de prix, pour ne pas voir baisser le volume leurs ventes.

Cette situation est due à la baisse du pouvoir d’achat disponible des consommateurs, ce qui reste sur leurs comptes au début du mois,après avoir fait face à tous les prélèvements et charges incontournables, avec des revenus, en baisse pour certains,notamment pour les retraités.

Le gouvernement a contribué largement à cette situation, par des hausses, de son fait, intervenu depuis le 1er janvier et que ceux qui les subissent doivent,qu’ils le veulent ou non, compenser.

Ceci explique que les négociations annuelles sur les prix entre le commerce et l’industrie de l’alimentation qui viennent de s’achever, au grand dam des pouvoirs publics, dans un climat de grande tension.

En effet, le gouvernement tente d’interrompre la spirale de chute de prix pour mieux rémunérer les agriculteurs, au risque de leur faire perdre leurs débouchés par un recours plus important aux importations.

Pendant ce temps, le gouvernement intervient,en marge de la Charte d’engagement signée un mois plus tôt par les acteurs de la filière, dans le cadre des États généraux de l’agroalimentaire, pour freiner la baisse des prix, en limitant les ventes promotionnelles et en réglementant les ventes à perte.

Cependant, le juge de paix reste l’argent que les consommateurs ont à leur disposition pour faire face à leurs besoins.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.