IdéesInfosRéflexions
A la Une

Comparaison ne vaut pas vérité

Un grand comparateur animal disait avec assurance qu’il faisait gagner plus de 200€/an. Mais il omettait de dire comment il se prenait.

Mais il omettait de dires ses liens avec les heureux élus de sa comparaison.

Aussi, la justice ne sait pas laissée faire et à condamné la société incriminée.

Il en est de même dans l’hôtellerie/logis d’hôtes et autres.

Si vous reveniez plusieurs fois sur son site pour trouver la perle rare en conservant les mêmes critères, le résultat n’était pas le même.

Quel casse-tête que de choisir… Le manque à gagner selon leur chef, de la machine à transporter le bétail humain, tant il est possible de faire n’importe quoi en son sein, de prés 1 milliard d’Euros.

Mais ont-ils tenu compte du rattrapage sur les salaires qui ne manquera pas d’être effectué ? Les hôpitaux risquent de faire pareil puisque leurs chefs de services, praticien par ailleurs qui râlent de ne plus pouvoir faire leur premier métier dans de bonnes conditions.

Vont-ils faire payer plus cher leurs patients qui s’impatientent de plus en plus en constatant que les urgences rament alors que leur médecin traitants ne veulent les recevoir qu’après rendez-vous en bonne et due forme ? Qu’est-ce qui a pris cette ancienne ministre du monde socialiste devenue directrice générale d’une ONG (fromages des entités de la gauche bien pensante) de déclarer « Quand on est arrivé dans le bon utérus, on peut naître avec des milliards » Certes, elle voulait dénoncer les inégalités toujours plus criantes, plus fortes, entre les riches et les pauvres.

Donnant au 7 premiers une propriété supérieure au 30 % des pauvres de la planète.

Certes, elle faisait remarquer que si : « si vous (elle avait) aviez économisé, chaque jour, 8000 euros depuis 1789, vous auriez 1% de la fortune d’Arnault.

»et que cette pauvreté vise de plus en plus les femmes malgré le travail effectué indispensable pourtant non rémunéré.

Mais, est-ce une raison d’occasion d’exclure les hommes qui eux aussi se trouvent dans cette précarité ?

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.