Accueil / Réflexions / Cigarettes et paquets neutres : ce n’est pas la solution

Cigarettes et paquets neutres : ce n’est pas la solution

cigarette0909Normalement les cigarettes devraient être commercialisés dans des paquets neutres, c’est dire sans être au couleurs des marques, d’ici le moi de mai 2016.

L’objectif, selon la ministre Marisol Touraine est de réduire l’attractivité des cigarettes par la commercialisation de paquet avec, simplement, le nom de la marque en tout petit et une photo pour faire peur.

Selon une analyse le coût, pour la Sécurité Sociale, des maladies dû au tabac, serait de l’ordre de 2 milliards d’euros par an. Mais, le tabac rapporte à l’Etat plus de 15 milliards d’euros par an.

Les buralistes sont à nouveaux mobilisés contre les paquets neutres et de possibles augmentation du prix jusqu’à 10 euros le paquet.

Mais, le gag dans cette histoire est que si la consommation baisse et/ou se détourne en partie vers des importations illégales de cigarettes, le premier perdant sera Bercy (le ministère des finances). Sauf à augmenter ses taxes pour compenser la baisse de la consommation. Actuellement, plus de 80% du prix d’un paquet de cigarettes est composées de taxes.

Revenons aux paquets de cigarettes dit neutre.

Concernant les buralistes, je crois que cela va compliquer les mises en présentoirs, les paquets étant neutres, impossible de reconnaître les marques du premier coup, il faudra les lire sur les paquets et faire attention, au moment de la vente, de bien fournir la bonne marque.

Les fumeurs vont-ils consommer moins parque les paquets sont neutres et avec une photo qui doit faire peur.

Je ne suis pas fumeur, mais je ne crois pas que les fumeurs s’arrêteront à cela.

Voyons les choses en face, la cigarette est une drogue, à la fois par son contenu qui crée une accoutumance et même par la gestuelle de fumer.

Quelque soit la forme et la présentation du paquet, ce qui intéressent les fumeurs, est ce qui qu’il y a dedans, pas l’emballage. Et si le prix devient trop élevé, nombre de fumeurs n’hésiteront pas à se procurer leurs cigarettes sur des marchés, disons, parallèles (ce qui ne fait l’affaire ni des buralistes, ni de l’Etat).

De plus, même si les photos sont choisies pour faire peur, les fumeurs penseront toujours que ça n’arrivent qu’aux autres, pas à eux.

Pour empêcher les plus jeune à se mettre à fumer, le paquet neutre et la photo auront peut-être pour certains une influence, mais ce n’est pas non plus la solution.

Le jeune qui va se mettre à fumer, ne va pas se rendre dans un bureau de tabac et acheter son premier paquet, sans savoir ce qu’il veut, sans jamais avoir essayer.

J’ai souvent discuter avec des fumeurs pour savoir comment ils ont commencé. Et la réponse est toujours la même : à un moment donné, le jeune non-fumeur se retrouve avec des fumeurs qui lui propose sa première cigarette.

Il ne voit pas le paquet, juste la cigarette, peut être pas une entière, juste – comme on le dit – une « taffe » (une bouffée).

Et là, ça plait ou pas. Mais, si ça lui plait, le jeune se fera offrir, une cigarette de temps à autre et – une jour viendra – où il ira s’acheter son premier paquet de cigarettes et là peu importe la couleur de celui-ci. Il sera devenu … un fumeur.

Taxer les cigarettes c’est une bonne chose, il ne faut que ce produit soit bon marché. Mais, à chaque augmentation du prix une partie des consommateurs de plus en plus importante se tournera vers d’autres réseaux de distribution.

Il n’y a que 2 moyens de lutter contre le tabac.

1) convaincre les fumeurs de tout âge que c’est une mauvaise chose dans laquelle ils sont tombés, et qu’il ne faut pas qu’ils fassent essayer la moindre cigarette à un non-fumeur. Se sont les fumeurs qui ont la responsabilité de protéger les non-fumeurs. Un non-fumeur n’essayera jamais une cigarette tout seul, sauf si un fumeur la lui a proposé.

2) Bien que cela soit répressif, il faut limiter de plus en plus les endroits où les fumeurs ont le droit de fumer.

Mais, je ne crois pas au paquet cigarette neutre.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.