Réflexions

Chaîne de vie

Hier, il y a très longtemps déjà, l’important aidait le mécréant qui en retour lui apportait un certain apport servile.

Mais, l’important ayant découvert qu’il était aussi homme de pouvoir a considéré qu’il devait le prendre en important responsable.

Et d’abus en abus, les serfs en ont eu marre et ont répondu aux appels de la classe moyenne, déjà, composé de petits commerçants et artisans, pour partir en prise de bastille.

Chemin faisant, ils ont récolté quelques têtes d’anciens et nouveaux commandants qui ne leur revenaient pas.

Décidément, ces braves gens sont bien gentils, mais ils ne faut pas les laisse divaguer si l’on veut savoir qui est qui.

Alors, les puissants ayant bien compris leur leçon, s’en sont devenus bon père non familia pour tous notamment leurs travailleurs épuisés à chaque chagrin que jour fait.

Il y avait aussi un autre pouvoir qui n’était plus d’état mais est resté parallèle permettant aux grandes gens de donner l’obole à leurs pauvres confirmant ainsi qu’ils leurs appartenaient corps et âmes.

S’il est vrai qu’il se disait que les premiers seront les derniers, le contraire n’a jamais été prouvé et, à la vérité, tout cela restait bien virtuel.

En suivant le pouvoir actuel, qui se cache devant les non actions des gouvernements précédents, amen, le cercle non vertueux d’une charité mal ordonnée devait être rompue.

Mais comme ce qui n’est pas nature a peur du vide, leur imagination sans borne n’a plus de limite.

Désormais, ce sont les retraités qui doivent aider les salariés mal payés qui, eux-mêmes, aident bien volonté les mieux payés à mieux vivre.

Mais, ils ne s’en font pas trop, car ces eux-mêmes, sont bien, en toute logique, aidés par les sans boulot, les minima fixes depuis la nuit des temps, les migrants venus volontairement ramasser les poubelles à Paris comme dirait un chanteur qui se voudrait le chantre des petites gens, les handicapés et d’une manière générale toutes les petites gens qui seul n’ont rien mais mis bout à bout ont tout puisque leur non richesse globale dépasse encore de loin les biens matériels des puissants élus démocratiquement…

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.