IdéesRéflexions
A la Une

C’était, hier…

C’était un petit supplément d’un petit quotidien de petite semaine journalière. Sa lecture nous fait mieux comprendre la distance qu’il y a entre les extra-terrestre et les ras du sol.

Vous aurez deviné qui est qui sans avoir à regarder qui volent en escadrille.

Le gars se plaint que les français se plaignent en dénigrant sans cesse l’économie française qui ne va pas si pal que cela pour les vernis se mirant éternellement.

Il ne comprend pas que le gus qui gagne1 500€ en voudrait 3 000.

De plus, le type qui gagnerait 3 500€ rechignerait à accepter d’en gagner 3 000 pour sauver  sans doute celui qui en gagne des millions cherche où le milliard est niché.

Mais, la France ne va pas si mal puisque de 10,5% de masse de chômeurs, nous sommes passés à 8,5.

Merci pour les quelques 4 millions restant sur le carreau qui aurait voulu en être des 2.

Mais pour eux, des lendemains sans continueront à leur éviter la fête.

Autre merveille, le pouvoir d’achat aurait augmenté de 1,4% sur 2018.

Les smicards sont ravis de leurs 18,2€ ayant du mal à couvrir l’inflation tombée sur leurs bras impuissants.

Et les traités se demandent bien si leur compte est bon en pensant à la bonne nouvelle d’hier d’une augmentation de leur Csg qui leur va si bien.

Mais ils ne s’agit que de nantis trop repliés sur eux-même pour penser à ceux qui n’ont pas grand chose.

Remarquez, l’illuminé, lui, peut y penser à la fin de son mois vu la conserve qu’il a.

Mais il a autre chose à faire.

Regarder les avantages du ruissellement à la suite du cadeau offert aux ultra riches.

Et du boulot il en a pour vraiment voir quelque chose à l’horizon de son septennat.

Une autre bonne nouvelle qu’il ne faudrait pas écarter car outre qu’elle diminue l’impact de ce qui a été dit, elle concerne vivement les gourmets qui auraient pu constater que depuis l’euro, les prix augmenteraient moins que sous l’ancien franc en omettant le détail de la non prise en compte de l’évolution du tabac pour faire histoire de.

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.