Accueil / Politique / Ce que l’on dit

Ce que l’on dit

Hier un ministre des armées de surcroît disait que si l’on n’était pas d’accord, on la fermait ou on démissionnait. Aujourd’hui, non seulement, un de ses gradés, dont le ministrable a sans doute eu sous sa garde, l’a ouvert à qui voulait l’entendre, mais en plus, démissionne d’avoir trop souffert que son chef politique, chefs des armées, lui fasse comprendre qui était qui. Un homme aussi sensible, ça n’a pas de sens pour un bout en guerre, c’est même dangereux.

Comme il pensait avoir raison, que c’était une honte de faire trinquer ses effectifs sous prétexte d’être la grande muette, nous pouvions penser qu’il serait difficile de trouver un remplaçant.

Et bien, ce diable, qui a plus d’un tour dans son sac, de premier royal impérieux, a vite fait de trouver dans la grande équipe soudée qui défend si bien notre pays sans parader.

Après moults concertations, la semaine de 5 jours est passée permettant ainsi d’étaler un savoir toujours plus grandissant à nos chères têtes blondes, noires, jaunes et j’en passe.

Mais le jeu n’en valait sans doute pas la peine, notre si sévère avec les muets a laissé le choix aux communes le voulant bien, de revenir aux fameux 4 jours bourreurs de crâne.

Et, inutile de voir là une quelconque interaction, tu me donnes je te rends, pour faire passer la pilule de la non-imposition de la taxe locale maintenue contre vents et marées. D’autant plus que la promesse a été faite d’un totale compensation…

Notre roi impérial, aimé de tous ici-bas, après s’en être allé du côté quai de Seine, plus loin encore à l’étranger, parader pour 2024, a atteint les cimes du Tour pour féliciter les gagnants…

Tout le monde est content de voir ce gentil homme de mettre en avant nos gagnants, y compris ceux qui ne le verront jamais car s’ils sont gagnants de quelque chose, c’est de chasse à la misère dont ils sont premiers. Pas certain que notre sérénissime toujours au top soit ok pour les faire figurer en bonne page d’infos télévisuelles.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*