Accueil / Réflexions / Causes des bébés nés sans bras dans l’Ain ?

Causes des bébés nés sans bras dans l’Ain ?

Naître sans bras ou avec une partie seulement des membres supérieurs est une anomalie connue, désignée par « agénésie traverse des membres supérieurs », ATMS, dont il faut trouver les causes, si elles se multiplient dans un secteur géographique limité, comme actuellement dans le département de l’Ain.

Santé publique France, SPF vient de publier un décompte des malfaçons survenues dans l’Ain, avec au total 18 cas suspects, dénombrés entre 2000 et 2014.

Entre 2009 et 2014, le registre des malformations congénitales de Rhône Alpes, le Remera avait déjà enregistré 7 cas de ATMS et un huitième vient d’être signalé, tous nés dans la même zone de 17 km de rayon, qui vient d’attirer l’attention, ce qui n’a pas été le cas des autres.

A ces 8 cas s’ajoutent trois nés dans la même période, mais les informations obtenues à partir du programme de médicalisation des systèmes d’information PMSI n’indiquent pas la nature précise des malformations, le lieu de résidence et l’identité de la famille, ce qui fait que SPF se borne à parler de cas suspects, sans pouvoir les intégrer dans ses recherches.

Dans ce contexte et sans entrer dans le détail, il en ressort que les relations sont notoirement tendues entre les responsables du Remera et SPF qui compte au nombre des financeurs du registre, encore une histoire de « gros sous ».

En 2016, des cadres de le SPF avaient reproché à la directrice du Remera des déclarations sur la situation mise à jour dans l’Ain en reprochant à la SPF de considérer la situation mise à jour dans l’Ain comme normale.

En fin de compte il a fallu que le gouvernement demande à la SPF de diligenter des investigations plus poussées, qui seront conduites avec le concours de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement du travail.

C’est un travail délicat, dans la mesure où il s’agit de trouver une cause commune à ces malformations où de conclure, à défaut, à l’absence de toute cause.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.