Accueil / Réflexions / Cause toujours

Cause toujours

Au moment où je déjeune, comme toujours la radio, allumée quelques instants plus tôt, me rappelle le dur travail de ces journalistes assoiffés de célébrité à bon compte.

Ce jour là, ou encore ce matin là, à cet instant là, j’entends une interviewée gouvernementale dire des choses importantes,  fondamentales.

On ne déjeune pas sur le pouce si l’on n’a pas quelque chose d’important à dire.

Il ne s’agit pas de combler un vide d’absent puisque le gouvernement à tant de choses à dire, à faire comprendre et peut-être à faire et ça c’est secret : chaque jour que la journée se développe nous pouvons le constater à notre dépend.

Et bien cette petite dame que l’on envoie au casse pipes sans vergogne, dit tout son malheur, son ras le bol de cette France qui voit toujours la bouteille à moitié à vide jamais les beaux résultats obtenus par les sens qui sont ses pairs, grâce à un travail acharné de tous les instants.

Pensez, hier encore son patron illuminé fêtait le grand Charles en son ancienne demeure voulant faire croire qu’il chantait sur le même air et aujourd’hui, c’est-à-dire à son lendemain, il mémorise le petit Charles.

Les chrysanthèmes semblent devenir son quotidien, il l’avait déjà fait voir et savoir en marchant pour la dernière fois derrière ce qui était l’idole des jeunes devenus vieux.

Il n’a jamais failli dans ses propos ou alors rien en nous a été rapporté… Désormais, il sait qu’à sa sortie il fera jardinier ou dans l’événementiel.

Tant à suivre lé nécrophilie de la société France, il faut se rappeler que cet illuminé de service s’est se rappeler aux bons souvenirs de son ancien d’intérieur puisque selon le concerné il ne cesse de l’appeler encore Gégé.

Ferait bien de donner la leçon à son premier ministrable qui l’avait fait poireauter sur le perron en début de froid au risque que cela soit fatal pour le futur vieillard.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.