Accueil / Réflexions / Cannabis : thérapeutique vs récréatif

Cannabis : thérapeutique vs récréatif

Il ne faut pas se cacher la réalité, les antalgiques, c’est-à-dire les médicaments anti-douleurs sont des drogues légales.

Parfois, comme certaines préparations à base de paracétamol, ces antalgiques contiennent de l’opium, donc une drogue illicite, une drogue dure.

Et en parallèle, il y a une drogue dite « douce » (j’ai du mal du mal à faire la part des choses entre « dure » et « douce », mais ce n’est pas la question), le Cannabis, qui fait parler d’elle aussi bien dans les médias qu’au niveau du politique.

Certains pays l’autorisent, d’autres l’interdisent. Aujourd’hui, en France un consommateur de cannabis qui se fait prendre en flagrant délit va se retrouver en justice. La justice a certainement d’autre cas plus important à traiter, on parle du fait que la police puisse, dans le cas de consommateurs, mettre une amende de 200 à 250 euros.

Cela ne règle pas le problème du Cannabis.

C’est une drogue qui peut être dangereuse pour les jeunes pouvant faire s’exprimer leur schizophrénie. Mais, qu’il soit légal ou illégal, on n’empêchera jamais des jeunes d’en consommer et de gâcher le reste de leur vie. La gestion de cela est du côté des parents, qui doivent faire en sorte que leurs enfants ne tombent pas dans l’usage de cette drogue, même si elle est dite « douce ». Un problème d’éducation.

Comme toute drogue, le Cannabis va augmenter les temps de réaction, la compréhension d’une situation et donc être dangereuse dans certaines professions, voire même pour la simple conduite d’une voiture.

C’est le problème de l’usage récréatif du Cannabis.

Mais à côté de l’usage récréatif, il y a un usage thérapeutique du Cannabis.

Le Cannabis n’est pas un médicament, il ne soigne rien, mais c’est un puissant antalgique. Dans certaines maladies, la douleur est telle que les antalgiques standards ne font plus suffisamment d’effet, où la douleur reste présente.

Ces malades sont forcés d’être hors la loi pour se procurer et fumer du Cannabis.

Il n’y a pas de raison que l’on achète en pharmacie des antalgiques contenant de l’opium et pas du Cannabis thérapeutique vendu sur ordonnance.

Il y aura des dérives, et de petits malins se feront faire de fausses ordonnances pour obtenir du Cannabis thérapeutique qu’ils consommeront en tant que Cannabis récréatif. Nul doute, que des petits malins sont des consommateurs qui simplement varieront les fournisseurs entre dealer clandestin et pharmacie.

On n’a pas le droit de laisser souffrir des malades. Même si certains disent que l’effet antalgique du Cannabis est surtout placébo, je ne sais pas où est le vrai du faux. Il n’y a que le résultat qui compte. Si dans certaines douleurs le malade trouve un effet bénéfique en fumant du Cannabis, alors il faut autoriser le Cannabis thérapeutique.

Quant au Cannabis récréatif … c’est une histoire … qui mérite une réelle réflexion et surtout ne pas l’autoriser, simplement parce que d’autres pays l’autorisent.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.