Accueil / Réflexions / BNP PARIBAS ou la non-gestion

BNP PARIBAS ou la non-gestion

bnp-140316_0001Juste quelques lignes en début de semaine pour s’amuser avec un acte de gestion totalement aberrant d’une banque, BNP PARIBAS.

Voilà des entreprises qui gèrent notre argent qui adorent respecter toutes sorte de norme ISO et qui sont incapable de gérer convenablement des comptes clients.

Dans un passé lointain, au XXème siècle, j’ai eu un compte à la BNP (qui ne se nommait BNP PARIBAS). J’ai clôturé ce compte (avec difficulté en 2001, les banques aiment bien ouvrir des comptes, les fermer si elles le décident mais pas si leurs clients le veulent).

J’ai réussi l’exploit de vider ce compte et de le fermer il y a plus de 15 ans.

Et là, surprise, j’ai reçu par la poste Vendredi dernier, un relevé de compte chèque BNP PARIBAS pour la période du « 25 août 2001 au 25 février 2016 ».

Donc un relevé qui couvre une période de presque 16 ans, ça fait un sacré bail.

Et là curiosité, je découvre un créditeur de 29,31 euros (je ne sais pas d’où sort cette somme) et des frais de tenue de compte de 2,50 euros (je crois que ce sont les frais les moins chers, moins de 16 centimes par an, ceux qui ont un compte dans cette banque, si vous payez plus de 16 centimes par an, vous pouvez aller les voir).

Ça soulève plusieurs questions sur la qualité du fonctionnement de ces établissements bancaires.

BNP PARIBAS ne semble pas fermer les comptes pour lesquels les clients demandent la clôture (suis-je un cas isolé, ça me semble curieux, cette non-fermeture leur permet de gonfler artificiellement le nombre de comptes clients).

Normalement un compte qui ne bouge pas depuis aussi longtemps, doit être considéré comme un compte inactif et le crédit du compte doit être versé à la Caisse des dépôts (donc première erreur de BNP PARIBAS). Donc, ce crédit curieux de 29,31 euros aurait dû être versé à la Caisse des dépôts.

Qualité des contrôles informatiques, comment peut-on éditer et envoyer un relevé sur une pareille période 2001 à 2016, sans qu’il y ait le moindre blocage ?

Et enfin, impossible de les contacter sans composer un numéro de téléphone surtaxé à 12 centimes la minute.

Concrètement, ne pas croire qu’un compte clôturé à la BNP PARIBAS soit véritablement clôturé.

Mais, comme je suppose que la gestion des autres banques ne doit pas être mieux, nous n’avons plus qu’à être attentif et à ne surtout pas prendre pour argent comptant ce qu’ils nous promettent, ce qu’ils nous disent et à pointer nos relevés de comptes.

Je n’ai plus qu’à attendre le prochain relevé de BNP PARIBAS d’ici une quinzaine d’années !

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

4 plusieurs commentaires

  1. je pense qu’il s’agit d’une des conséquences de la loi Eckert, j’ai reçu le même genre de fantaisie de la part d’une autre banque, pour un compte fermé il y a longtemps …
    Le solde de ce compte rejoindra sans doute bientôt la Caisse des Dépôts …

  2. Philippe
    Sans être pour le moins du monde procédurier, il me semble qu’un tel envoi ne peut être traîté à la légère.
    En effet dans 10 mois sans réaction ce compte deviendra débiteur. Alors la banque sera en droit d’appliquer des aggios…Non payé elle sera en droit de porter plainte.
    Absurde, pas tant que cela quand on sait que cette banque a payé une forte amende aux USA pour couvrir des affaires de blanchiements de traffic d’armes supervisé par un Directeur (remercié depuis avec de profondes indemnités de départs car proche d’une grande famille anciennement au pouvoir)…Il lui faut trouver de l’argent pour tout cela !

    • Effectivement, mais si elle prèlève 2,50 euros tous les 15 ans, ce compte sera vide dans 150 ans, ça laisse le temps de voir venir. De toutes le smanières, c’est un compte inactif “loi Esckert” : elle doit le fermer et transférer la somme à la Caisse des Dépôts).

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*