Accueil / Réflexions / Bitcoin… vous avez dit Bitcoin

Bitcoin… vous avez dit Bitcoin

Je n’ai rien contre les cryptomonnaies, au contraire c’est probablement une nouvelle forme de monnaie en plus des monnaies traditionnelles qui sont contrôlées par des banques centrales, elles-mêmes sous le contrôle de pays.

Mais, il est impossible d’imaginer une monnaie fonctionnant sans contrôle et le Bitcoin en est l’exemple le plus parlant, avec ce qui lui est arrivé en 2017.

Fin 2016, il fallait moins de $500 pour obtenir 1 Bitcoin, mais courant 2017 c’est la progression effrénée du cours de cet cryptomonnaie.

Dès le mois de février 2017, le cours dépasse les $1 000 pour 1 Bitcoin, Août le cours dépasse les $4 000  et ainsi de suite pour atteindre un sommet à près de $20 000 à la mi-décembre 2017.

Certains se sont enflammés sur Facebook et autres réseaux sociaux prédisant un cours de $100 000 pour 1 Bitcoin en 2018 !

Cette cryptomonnaie est basée sur rien, pas la puissance d’un pays comme une monnaie traditionnelle, pas la valeur d’une entreprise pour des actions. Non, rien, une simple spéculation.

Ceux qui ont crié haut et fort que le Bitcoin est un placement qui a rendement plus de 500 % par an, se trompent.

OUI ? Pour ceux qui ont vendu leur Bitcoin à la mi-décembre 2017, à près de $20 000 ont fait une plus-value de plus de 500 % et même plus. Pour ceux qui en ont acheté en décembre 2016 à $500 et vendu au sommet de décembre 2017 à $20 000, je vous laisse faire le calcul de la plus-value réalisée (à déclarer au fisc, il n’y a pas de value en franchise d’impôts en ce domaine, même si ça vient des cryptomonnaies).

Par contre, ceux qui en ont acheté à $20 000 le Bitcoin en décembre dernier pensant que le cours allait monter encore et toujours, n’ont plus que leurs yeux pour pleurer.

$20 000 c’était un instant de folie, rien de plus.

Une monnaie, crypto ou pas, pour être durable, doit avoir une certaine stabilité. On peut gagner de l’argent en pariant sur le cours des monnaies, les unes par rapport aux autres.

Mais, une monnaie dont le cours peut être multiplié par 3 entre mi-novembre et mi-décembre, n’est pas crédible et c’est ce qui s’est passé pour le Bitcoin.

Dans cette histoire, certains ont gagné (ceux qui ont vendu mi-décembre) être d’autres ont perdu.

J’ai l’impression, qu’après cet accès de fièvre, le Bitcoin va redescendre en dessous de $4 000 le Bitcoin, peut-être même de $3 000 pour se stabiliser, puis avoir des fluctuations raisonnables d’une année à l’autre, dans une fourchette de + /- 10 % l’an.

Alors, le Bitcoin pourra être utilisé comme monnaie et certains pourront parier dessus et gagner (peut-être) quelques % dans l’année.

Mais, un placement qui monte de plus de 500 % par an… ça n’existe pas !

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.