IdéesInfos

Bien emballé … bien arrivé

Même si le courrier « papier » est en perte de vitesse au profit de la communication numérique, nous envoyons encore des courriers et surtout des colis.

Face au peu de courrier que l’on envoie, il est intéressant, au lieu de se contenter d’enveloppes sans originalité, sans charme, de choisir celles qui nous correspondent le plus : format, couleur, matériaux, sans forcément se ruiner dans ce choix.

Mais au-delà des enveloppes pour le courrier, avec l’avènement de l’économie circulaire, où l’on ne jette plus un objet que l’on utilise plus mais où on le revend (de plus en plus de sites internet proposent aux particuliers de revendre des vêtements, des appareils dont ils n’ont plus usage), on a besoin de grandes enveloppes plus ou moins capitonnées et de cartons d’emballage.

Si on peut envoyer un message depuis son ordinateur ou son smartphone, on ne peut pas envoyer un objet physique, il faut l’envoyer par La Poste ou autre opérateur.

Pour cela, il faut mettre l’objet dans une boite ou une enveloppe (adaptée à l’envoi d’objet), qui ne soit ni top petite, ni trop grande, mais surtout qui supporte le transport, on peut s’adresser, pour cela, à “paysdesenveloppes.fr”, suivez le lien vers https://www.paysdesenveloppes.fr/

Si j’envoie un vêtement, nul besoin de le protéger contre les chocs, mais le colis doit arriver en bon état à son destinataire. Si j’envoie quelque chose de fragile (des verres, de la vaisselle, …) il faut qu’il arrive en bonne état, il faut que l’intérieur du colis soit bien protégé.

Bien entendu, il est toujours possible de récupérer un vieux carton d’emballage et en le bourrant de papier journal, si nécessaire, pour protéger l’objet qu’il contient, puis en l’enveloppant de gros ruban adhésif pour qu’il ne s’ouvre pas en cours de route.

Un travail fastidieux pour préparer le colis, sans parler du destinataire qui va mettre en temps fou pour ouvrir son colis (au risque de se blesser ou d’endommager ce qu’il contient en étant obligé d’utiliser des ciseaux et/ou un couteau pour venir à bout du ruban adhésif).

Alors qu’avec un emballage adapté, la construction de celui-ci se fera en quelques pliages, (si nécessaire) des protections internes contre les chocs seront bien conçues, il se fermera sans avoir besoin de l’envelopper dans du ruban adhésif. Sans parler du destinataire qui verra arriver un colis en bon état et simple à ouvrir.

Dans l’économie circulaire, si la qualité des objets revendus est primordiale, la manière de les expédier, de les faire arriver à bon port à leur nouveau propriétaire est indispensable.

De plus, il n’est même pas certains qu’acheter des emballages corrects soit plus que la tonne de ruban adhésif à utiliser pour fermer correctement un vieux carton.

Ca mérite réflexion.

Tags

Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer