Accueil / Politique / Bataille au sommet de l’armée française

Bataille au sommet de l’armée française

En France le chef d’État-major des armées est le militaire le plus haut gradé, il est le « patron » de l’armée, actuellement le Général de Villiers. Il faut noter qu’il est en âge de partir à la retraite, mais qu’il a été prolongé, depuis peu, d’une année.

Le chef d’état-major des armées a tout de même quelqu’un au-dessus de lui, qui est un civil et non pas un militaire, c’est le président de la République, Emmanuel Macron.

grande muette !

Alors que l’on surnomme l’armée « la grande muette », il se trouve que la semaine dernière, elle ne l’a pas été aussi muette que cela.

À la suite des annonces des fortes coupes budgétaires prévues, touchant notamment, le ministère de la défense, « la grande muette » est devenu bavarde, enfin le général d’état-major des armées c’est… lâché.

Effectivement, le général de Villiers a fait part, publiquement, de son mécontentement et de l’impossibilité de mener à bien les missions confiées à l’armée avec un budget réduit.

Le 13 juillet, lors d’une intervention du chef de l’État, Emmanuel Macron a – publiquement – recadré le général de Villiers, rappelle qu’il était le chef des armées et qu’il fallait lui obéir (sans rien dire).

Command-car

Résultat, le lendemain, lorsque les 2 hommes furent côte à côte dans le command-car pour remonter les Champs Élysées, précédent le défilé, on pouvait sentir un froid glacial entre eux.

Le Général était droit comme un « I » et Emmanuel Macron pas très à l’aise. Dommage le premier 14 juillet du président Macron et probablement le dernier du Général de Villiers.

Je crois que les 2 hommes sont en faute, jamais ni l’un ni l’autre n’aurait dû mettre sur la place publique leur désaccord.

Le général de Villiers aurait dû demander audience au Président. Il ne l’a pas fait s’est exprimer publiquement, c’était maladroit. Mais le président, après la maladresse du général n’aurait pas dû le sermonner en public, mais le convoquer. Surtout, que rien ne reste en local « France », tout est en international.

Quand au 14 juillet, il aurait été préférable, plutôt que ce froid glacial visible entre les 2 hommes, que le Général de Villiers soit remplacé, prétextant une indisposition (une indigestion, une poussée de fièvre,…).

Le spectacle de cette remontée des Champs Élysées dans le command-car n’était pas… agréable à voir et certainement à vivre pour ces 2 hommes.

(mise à jour du 19/07/17 : Le chef d’état-major des armées, le Général Pierre de Villiers a annoncé sa démission. Que pouvait-il faire d’autre ? Son successeur en tirera enseignement et évitera le moindre commentaire publique, tant que le locataire de l’Elysée est Emmanuel Macron).

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*