Accueil / Réflexions / B-A BA … 2 +2 = 4 …

B-A BA … 2 +2 = 4 …

Il faut que les élèves apprennent à l’école à lire et à écrire et à compter.

Apprendre ces trois matières de base est à la portée de tous les petits enfants normalement constitués et ceux qui arrivent en classe sans parler le français, et il y en a beaucoup dans certaines écoles, s’y mette aussi, au contact de leurs camarades Français, même si chez eux, on parle une autre langue.

C’est plus difficile pour eux, mais l’effort à accomplir les stimule pour l’avenir.

Savoir lire, écrire et compter ouvrent les portes du savoir.

J’en parle en connaissance de cause, car j’ai suivi mon cursus scolaire, les cinq premières années d’école primaire, dans 3 pays et trois langues différentes, Allemand, Néerlandais et Français, le tout était de m’y mettre, même si ce n’est pas toujours dans de bonnes conditions matérielles.

Il faut aussi faire en sorte que les enfants comprennent, le plus tôt possible, ce qu’ils lisent, mon premier livre était une traduction en Allemand d’Oliver Twist de Charles Dickens.

J’ai lu avec consternation que la France et les Pays-Bas sont les deux pays à afficher un déclin de leurs scores, depuis 2001.

Cela résulte d’une étude internationale qui a testé 320 000 écoliers âges entre 9 et 10 ans, ayant suivi les quatre années de scolaires obligatoires, soit jusqu’en CM1 en France, sur leur capacité à comprendre des textes littéraires ou purement informatifs.

C’est sur ces textes informatifs que les petits Français ont le plus déclinés.

Je rapproche ce résultat à l’expérience d’un voisin, aujourd’hui grand père d’un garçon de 9 ans dont il assume, depuis la naissance régulièrement des périodes de garde qui a encore du mal, selon lui, à lire et à écrire.

Il s’est extasié des prouesses, dès deux ans, de l’enfant, devant une tablette, qui depuis ne s’en est plus séparé, au point d’en faire un illettré.

Alors ne cherchons pas plus loin, c’est la faute aux parents, voire des grands-parents, qui pour être tranquilles laissent les jeunes enfants, dès qu’ils en comprennent le fonctionnement, seuls avec leur tablette et ils n’apprennent rien d’autre, au point de devoir être désintoxiqué, tant qu’il est temps encore.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , “Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend ”  en ajoutant ” à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit “

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*