Accueil / Réflexions / Au secours, la bêtise revient

Au secours, la bêtise revient

Il faut l’enfermer ou du moins rechercher un autre représentant qui rende sérieux le candidat à la représentation de la gauche extrême.

Pour le moment, il se confond trop avec ceux qu’il prétend combattre ; sans doute un excès de personnalité, une mauvaise maîtrise de soi-même.

Mais, à son poste, l’on se doit de faire attention, ce n’est pas vraiment du bénévolat.

Et, la représentation du parlement républicain demande une autre attitude.

Par ailleurs, dans un discours qui se veut défense, l’on ne badine pas avec l’accent des gens avec lesquels l’on a décidé de vivre pour s’inscrire longtemps dans la vie politique du pays.

Accepte, l’ami de passer le bâton en ayant pris bien soin avant de l’avoir proprement nettoyé.

Il ne serait pas opportun d’avoir les mêmes ennuis que les camarades syndiqués dont le seul intérêt semble de vouloir se saisir de la meilleurs part d’un gâteau qui devrait pourtant être réservé à tous…

Moi, je n’en ai rien à dire.

Mais, si l’on se met à pondre des lois à chaque fois qu’un dérapage d’un individu sous l’emprise de son propre moi, dit très improprement, déraille, la vie en société française va devenir un enfer devant sa standardisation, sa javellisation.

Il va désormais falloir, si l’on veut calmer tout le monde faire une loi anti discrimination que je mets n’importe quoi, pour protéger des moqueries sur les petits, les très petits, las grands, pas très grands, les gros, les joufflus, les obèses et j’en passe et des meilleures sans oublier de tout féminiser pour respecter la parité dont seuls les riches et les retraités sont dispensés pour des raisons que la bonne raison feint d’ignorer.

A l’autre bout de cet échiquier, un mariolle qui se prend pour un intellectuel, dit partout qu’il y aurait des interdits à dire alors il l’écrit dans un livre où sa publicité royale se fait sous haute protection d’un ennemi imaginaire.

La dernière fois qu’on l’a vu à une de ses dédicaces sans grand monde, il est ressorti de sa librairie couvert par ses 5 gardes du corps alors qu’il ne faisant ni froid, ni ne pleuvait.

Mais, il faut bien exister pour avoir le droit de dire ce qu’il est interdit de dire…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.