Faits d'actualitéRéflexions
A la Une

Attestation de déplacement dérogatoire en format QR-Code

Depuis ce matin le Ministère de l’intérieur a mis en ligne une page spécifique permettant de renseigner et de générer son « Attestation de déplacement dérogatoire » ( https://media.interieur.gouv.fr/deplacement-covid-19/)

Une page très simple, qui s’adapte aussi bien aux écrans d’ordinateurs, qu’à nos petits écrans de smartphone.

On peut remplir n’importe quoi, n’importe comment, aucune vérification de cohérence (mais attention la Police peut demander une pièce d’identité) et ça génère un document en PDF de 2 pages. La première page ressemble au formulaire « papier » et la seconde contient exclusivement un QR-Code.

A priori, rien d’enregistrer par le Ministère de l’Intérieur (mais ce n’est pas important. Nous sommes tellement fichés partout, un plus, un peu moins !).

En cas de contrôle, il suffit de montrer ce QR-Code à la Police qui pourra en décrypter le contenu.

Et là, une question se pose, la Police tiendra compte de quelle heure de sortie ?

Si on indique bien, à la fin du formulaire l’heure à laquelle on compte sortir, la première information qui apparaît lorsque l’on décrypte le QR-Code est « créée le : … » suivi de la date et de l’heure et à la fin du formulaire, avant le motif « Sortie : … » suivi de la date et de l’heure que l’on a indiquée.

Si vous décryptez le QR-Code illustrant c’est quelques lignes (l’appareil photo de n’importe quel smartphone fera l’affaire) vous lirez : « 06/04/2020 à 10h57 et à la fin « 06/04/2020 à 12h00). Si je sors à 12h00 suis-je en règle jusqu’à 13h00 ou déjà hors la loi avec le « 10h57 »).

Ce sera, probablement, à l’appréciation des forces de l’ordre.

Comment limiter le risque d’une interprétation entre ces données différentes ?

Tout simplement, en générant de QR-Code de sortie, juste au moment de sortie de chez soi. Que l’heure de sortie soit quasiment indiquer à l’heure que l’on précise au bas du formulaire.

Le confinement n’est pas fait pour nous empêcher de vivre, il doit permettre de limiter la propagation et la vitesse de propagation du Covid-19 pour que nos services de santé puissent faire face à l’arrivée de nouveaux malades ayant besoin d’être hospitalisés.

Tags

Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer