RéflexionsTechno.

Amateurisme d’un électricien professionnel

Lorsque l’on fait faire de travaux, il est préférable d’avoir les attestations d’assurances des différents intervenants.

Cela permet d’être sécurisé, s’il y a un problème et d’imaginer que si un assureur accepte d’assurer un artisan, c’est qu’il a la formation nécessaire à l’exercice de son métier.

Et bien, ce n’est pas toujours vrai.

Nous avons fait faire des travaux de rénovation, prévoyant de refaire le tableau électrique, pour qu’il soit conforme aux normes en vigueurs, par un électricien ayant fourni une attestation d’assurance en cours de la validité.

Le résultat est… surprenant et pas aux normes.

Mais, ce n’était que cela, les quelques photos (illustrant cet article) sont éloquentes, il a été demandé l’avis d’un vrai professionnel (qu’il aurait été préférable de connaître pour lui confier le chantier).

– Un seul différentiel, alors que vu la surface de l’appartement, il devrait y en avoir 3.

– Des fils électriques dont le cuivre est à nu.

blank– Des disjoncteurs avec protégeant plusieurs circuits dont les fils électriques sont de diamètres différents.

– Un télérupteur (pour l’allumage/ extinction d’éclairage depuis plusieurs interrupteurs) brancher sur 3 fusibles.

-…

Tout fonctionne, mais avec quelle fiabilité et quelle sécurité ?

Comme il s’agit d’un chantier de rénovation et étant dans l’année de parfait achèvement, il n’est pas possible de faire intervenir un autre professionnel pour faire refaire ce tableau.

C’est à l’électricité qui a fait ce pitoyable travail de corriger. Mais, ayant démontré son incapacité à refaire un tableau électrique, quelle confiance peut-on lui accorder ?

blankAprès une nouvelle intervention, le résultat peut être pire que l’actuel.

Voilà une situation, où pour être tranquille, il faut faire ré-intervenir un vrai professionnel (donc payer à nouveau), pour refaire ce tableau électrique, mais en perdant la garantie de parfait achèvement de la partie électricité de la rénovation. Toutefois, en ayant la garantie du nouvel électricien.

L’enseignement à tirer est double.

1 – En tant que consommateur, ne pas croire qu’une attestation d’assurance prouve le prouve le professionnalisme de l’artisan et la qualité de son travail.

2 – Que les assureurs devraient être plus méfiants. Dans le cas présent une installation électrique mal faite peut conduire à un sinistre (départ de feu ou électrocution).

Tout cela me laisse dubitatif.

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.