Accueil / Politique / En Allemagne Angela Merkel chancelière virtuelle est en panne de gouvernement

En Allemagne Angela Merkel chancelière virtuelle est en panne de gouvernement

En Allemagne fédérale, deux partis se partagent le pouvoir, sans qu’aucun des deux, à lui seul, ait la majorité pour gouverner.

Ils doivent former une coalition qui, sous l’autorité d’un chancelier, émanant du parti sorti en tête des élections législative, qui pour la quatrième fois, a désigné Angela Merkel.

Cependant, la montée en puissance du parti d’extrême droite a brouillé les cartes et Angela Merkel ne trouve pas de partenaire ayant suffisamment de voix au Bundestag pour lui permettre de reconstituer une coalition de gouvernement à deux.

Rappelons pour la petite histoire, Le rôle du président de l’Etat fédéral est comparable à celui de nos présidents de la quatrième République, qui se limite à présider des cérémonies, à inaugurer des chrysanthèmes, comme on disait à l’époque chez nous.

Dans le contexte sorti des urnes, Angela Merkel, faute de trouver une majorité à deux est condamnée à en chercher une à trois, mission impossible pensent les observateurs, confirmés par le fait que les négociations sont arrivées, en fin de semaine, au point mort.

Certains participants aux négociations ont souligné que les divergences entre les trois formations susceptibles à constituer une coalition sur les finances, le climat et l’immigration étaient toujours de nature à faire capoter les pourparlers.

Angela Merkel espérait, jusqu’à présent, arriver un accord qui lui permettrait d’entamer, à 63 ans, son quatrième mandat.

C’est important pour la France qui forme, avec l’Allemagne, le groupe des deux pays forts de l’Union européenne, sans avoir des vues communes sur le charbon et sur le nucléaire.

La preuve est faite que l’on peut se mettre d’accord à deux mais jamais à trois, car dans ce cas de figure, il y a toujours deux qui se mettent d’accord sur le dos du troisième, ce que redoutent les négociateurs allemands.

Angela Merkel peut jouer l’usure, puis compter sur sa ténacité pour gouverner l’Allemagne, sinon, il faudra retourner aux urnes.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , “Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend ”  en ajoutant ” à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit “

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*