IdéesRéflexions
A la Une

Ah bon dieu de bonsoir

Bien sur, c’est notre culture. Bien sur cette religion est, depuis des lustres, importante dans notre société même libérale.

Et, d’ailleurs, apeurés, des journalistes et autres défaitistes avaient argumenté autour de la honte de savoir que les fils d’émigrés voyaient tout d’abord leur dieu à eux avant la république française à nous.

Et de conspuer cette nouvelle religion invasive dont certains affirment qu’elle est uniquement la mère de tous les activistes en terrorisme explosif.

Or, en ces temps d’interdiction, de protection de tous, pour cause de Covid avancée, qu’avons-nous entendu, vu depuis un certain temps.

Nombre de catholiques ont investi nos ondes radio, télévisée, relayés par l’internet de réseaux sociaux qui décidément servent à tout.

Pour dire leur mal être devant la non possibilité d’assister à leur culte.

C’est leur bon droit, comme pour les restaurateurs qui ne peuvent plus nous fournir d’une autre nourriture au moins aussi saine.

Mais lorsque le comportement de certains qui manifestaient devant les portes de leur église, disaient haut et fort que la République ne peut se mettre au-dessus de la loi de leur dieu, l’on se demande bien ce qu’ils ont de moins que ceux qui se plient sous le-leur ; la jeunesse très certainement.

Désormais, l’on comprend mieux l’action de l’intérieur ayant forcé le pas pour inclure le fameux article 24 de sa loi qui n’avait rien à voir avec la demande.

Non, il ne voulait pas être liberticide, bien qu’il endosse le rôle à merveille.

En fait, il a la détestation de voir en image les débordements de joie de ceux dont ils a décidé être le protecteur.

C’est pour cela son grand empressement de les occulter.

Aussi, c’est pourquoi il s’est déboulonner lorsqu’il a hurlé au grand désespoir d’être obligé de regarder et de parler de ces images débordantes d’énergies mal servies.

Ouf, la loi avec sont texte maudit est passé.

On ne verra plus rien.

A moins que le Conseil Constitutionnel sorte de sa torpeur hivernale.

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.