Accueil / Idées / À quoi ça sert d’être riche à milliards ?

À quoi ça sert d’être riche à milliards ?

milliards004Comme chaque année, le magazine Forbes a publié la liste des milliardaires, il y en aurait 1 826 qui accumuleraient pour 7 000 milliards de dollars et le fondateur de Microsoft, Bill Gates tient la tête avec un peu plus de 79 milliards de dollars.

Le magazine Forbes fait remarquer, que seulement 230 sont milliardaires par héritage, 405 ont hérité mais, ils ont agrandi leur fortune par leur travail. Mais 1 191, soit la majorité des milliardaires sont des selfs made, ils ne viennent pas de familles riches et ont bâti eux-mêmes leur fortune.

Je me suis demandé à quoi pouvait servir d’être milliardaire, je ne parle pas de l’utilisation de l’argent dans leurs affaires mais de la vie de tous les jours.

Bien sûr avoir de l’argent est important et comme l’a écrit Françoise Sagan « il vaut mieux pleure dans une Rolls que dans le métro. »

Mais entre avoir de l’argent qui permet d’avoir une vie sans soucis de fin de mois, de partir en vacances, de ne pas compter chaque centime et être milliardaire il y a un gouffre et je ne suis pas persuadé qu’être riche à milliards rend heureux.

Mais, même s’ils semblent bien dans leur peau, Bill Gates ou Marc Zukerberg, ont toujours le sourire aux lèvres, du moins lors de leurs passages dans les médias.

Mais j’avais vu, il y a quelques années un reportage sur l’organisation d’une sortie en famille à Paris , de Bill Gates : protection anti-paparazi, craintes d’enlèvement,…

Ces milliards leur retirent toute possibilité de profiter de la vie, de se fondre dans la foule de manière totalement anonyme.

Sauf à louer une île déserte, les milliardaires ne peuvent pas vivre sereinement.

Je n’ai pas l’impression que Madame Bettencourt, l’une des plus riches femmes dans le monde, soit heureuse avec les gens qui ont abusé de son argent, le conflit qui a duré des années avec sa fille, toujours au sujet de l’argent.

Les milliardaires dont ont parle semblent avoir la hantise de perdre de l’argent, qu’on les vole, au point – eux-mêmes – de tenter d’échapper à l’impôt qu’ils considèrent comme du vol.

Combien de milliardaires s’installent dans des pays, n’ont pas parce qu’ils les apprécient particulièrement, mais parce que l’imposition est plus favorable. Alors que pour ces gens-là payer x millions de plus ou de moins d’impôt n’a aucune importance, ça ne changerait pas d’un epsilon leurs possibilités de dépenses.

Que de soucis, pour de toute manière, in fine, face à la vieillesse, à la maladie puis à la mort aussi démunie que nous.

Non, je ne suis nullement jaloux des milliardaires… je les plains de ne pas pouvoir vivre en liberté comme nous, les communs des mortels !

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je me rends compte que j’arrive très facilement à parler de n’importe quel sujet, la page blanche ne me fait pas peur. L’écriture est quelque chose de passionnant, une fois le sujet trouvé et délimité, je laisse courir mes doigts sur le clavier et les idées s’enchaînent, mais parler de moi c’est difficile. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours été indépendant. Ainsi, au fil des décennies, j’ai rempli de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement de logiciel), coaching de groupe et individuel. Puis, au début des années 1990, sans laisser tomber mes missions de conseil, j’ai participé à la conception et à l’animation du magazine professionnel RiskAssur (site du magazine : https ://www.riskAssur-hebdo.com). Je suis au sein de RiskAssur à la fois Directeur de la Publication et en charge du développement. Enfin, depuis le début de 2015, je suis le Rédacteur en Chef de Notre-Siècle (http ://notre-siecle.com), le site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com