Accueil / Réflexions / À Londres c’est la panique après l’incendie de la tour Grenfell

À Londres c’est la panique après l’incendie de la tour Grenfell

On peut le comprendre, car cet incendie, partie d’un appartement a fait au moins 79 morts, mais il peut y en avoir plus et un nombre, non chiffré, de blessés.

L’incendie s’est essentiellement propagé par les façades, en matériaux combustibles et par la cage d’escalier, devenue rapidement impraticable, d’où le nombre de victimes.

Neuf jours après l’incendie, cinq tours d’habitation à Londres ont été évacués avec hâte et précipitation, pour y renforcer la sécurité, notamment pour retirer les matériaux combustibles des façades, en mettant en émoi, bien tardivement toutes les administrations concernées de près ou de loin par cette catastrophe.

En ville, tous les immeubles, qu’ils soient à usage de bureaux ou d’habitation, trop hauts pour permettre une intervention efficace des pompiers, devraient être pourvus d’extincteurs automatiques à eau, des « sprinklers » bien que connus depuis 100 ans, mais ce qui, pour ainsi dire, est rarement le cas.

Les appartements devraient être équipés de détecteurs d’incendie reliés à un centre de surveillance, car des incendies peuvent s’y déclarer, en l’absence des occupants et y couver, derrière les portes coupe-feu qui doivent normalement les équiper pour protéger protéger l’immeuble.

L’incendie mortel de Londres a été provoqué par un réfrigérateur défectueux, alors que les installations électriques, généralement d‘origine deviennent dangereuses, au fur et à mesure de leur ancienneté et aujourd’hui surchargés par la multiplication des sources énergivores de toute nature.

Il est hautement probable, pour expliquer la rapidité de la propagation de l’incendie de la tour Grenfell et le nombre de victimes, que celui-ci a pu aussi se propager par la cage d’escalier, dont les portes coupe-feu, normalement fermés, sont restées bloquées ouverts en cette période de canicule, ou tout le monde est à la recherche d’un peu de fraîcheur et qui n’ont pas pu rempli leur fonction.

En France et notamment à Paris, nous avons des tours d’habitation en béton et acier, pas plus dangereux que les autres immeubles d’habitation, mais avec des règles de sécurité renforcées, que tous les occupants doivent respecter.

Malheureusement, c’est de moins en moins facile à faire respecter, avec le va-et-vient qu’instaure, par la volonté de quelques-uns, souvent des locataires, qui font de nos immeubles des hôtels pour touristes de passage.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*