Accueil / Réflexions / 1 500 tracteurs pourtant, Paris est très calme

1 500 tracteurs pourtant, Paris est très calme

tracteur0309Depuis quelques jours, je me demandais ce qui allait se passer avec la venue sur Paris des agriculteurs et des éleveurs avec leurs tracteurs.

Si je peux me fier à mes lectures sur internet, il y aurait près de 1 500 traceurs qui ont afflué vers la Capitale en empruntant les autoroutes.

À Paris, du moins d’Ouest de la Capital, c’est le calme total, on a presque l’impression de retrouver Paris au mois d’août.

Selon ce que j’ai lu, encore une fois sur internet, les embrouillages en région parisienne et vers Paris ce matin était 4 fois moins important qu’un matin normal de septembre.

Face à l’arrivée des tracteurs, les gens ont été raisonnables et n’ont pas sorti leurs voitures. Ils n’ont pas pris, non plus, les transports en commun (pas grand monde dans le métro ce matin). Je crois qu’ils sont restés chez eux, pour certains travaillant à distance et pour d’autres ayant tout simplement prix un jour de RTT (ou autre forme de congés).

Que faire d’autre, se retrouver dans sa voiture coincée entre nombre de tracteurs n’est pas la bonne solution.

La révolte du monde agricole n’est pas nouvelle, il faut remonter à la guerre de 100 ans, dans un contexte de crise (sociale et politique), en 1358 pour assister à des révoltes en Ile-de-France, en Picardie, en Champagne, en Artois et en Normandie, que l’on nommera – plus tard – par la Grande Jacquerie. Mais, à l’époque se furent des soulèvements violant, voire meurtrier.

Ce terme de jacquerie aurait été donné par Nicole Gilles, en 1572. Au moyen âge, il était de coutume de désigner le paysan français sous le sobriquet de « Jacques Bonhomme », d’où l’expression jacquerie.

Contrairement au passé, aujourd’hui, il s’agit d’une manifestation pacifique. Ce qui est spectaculaire est l’arrivé d’autant de tracteurs sur Paris. Je tire mon chapeau de parcourir de telles distances avec des engins qui roulent à une trentaine de Km/h. J’ai entendu, hier soir au 20h sur France 2, un agriculteur préciser qu’il allait mettre prêt de 10h00 pour aller jusqu’à Paris.

Et dès ce soir, il faut qu’ils parcourent le trajet inverse.

Je ne veux pas parler du fond du dossier, il est très complexe, et je ne pense pas qu’une solution puisse être trouvée en une seule journée d’action. Probablement des aides qui viendront en aide à certains sur le court terme.

Je crois, que ce qu’il faut retenir de la journée est qu’il y a une véritable coordination paysanne en France. En sachant qu’une exploitation agricole ne peut être laissée à l’abandon, ne serait qu’une journée (surtout s’il y a des bêtes qui demandent des soins au quotidien). Il a fallu qu’ils se préparent et que tout soit coordonné, alors 1 500 tracteurs, c’est impressionnant.

Et puis, concernant les habitants de l’Île de France, ils ont eu la sagesse de ne pas sortir leurs voitures pour ne pas les ajouter à l’arrivée des tracteurs – bravo.

Mais, demain la vie reprendra son cours et après-demain ce sera le premier week-end après la rentrée scolaire.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.