Accueil / Faits d'actualité / y a-t-il un président aux commandes ?

y a-t-il un président aux commandes ?

Il est certains qu’Emmanuel Macron n’est pas un président bien élu, qu’il n’a jamais tenté de comprendre les attentes des Français, que toutes ses premières mesures en arrivant au pouvoir furent en direction des « riches », tel que la suppression de l’ISF.

Il est certains qu’il ne s’est pas amélioré au fil des mois et que nombre de ses mesures fiscales piochent dans les poches des plus démunis, jusqu’au point d’avoir atteint un « ras un le bol » et la génération spontanée des « gilets jaunes » en relation avec la dernière des mesures impopulaires concernant l’augmentation des taxes sur les carburants.

Si on pouvait en douter au début, on sait que les gilets jaunes, la base, n’est relié à aucun syndicat, ni parti politique. Ils n’en veulent pas.

Depuis 3 semaines, principalement le samedi, des manifestations sont organisées, notamment à Paris.

Le problème est double, des casseurs s’invitent parmi les manifestants et un pourcentage de « gilets jaunes » se radicalise et devient ultra-violents.

On a vu le résultat, hier à Paris, mais pas seulement des villes de provinces tel que Toulouse, ont également été touchées par des actions de destructions, d’attaques des biens publics et privés, par des attaques des forces de l’ordre.

À Paris, un de ses symboles, l’Arc de Triomphe a été vandalisé, le monument a été tagué et le musée, qui se trouve dans l’une de ses colonnes saccagée. On voit des individus détruire des statuts, du mobilier exactement comme se font les Talibans.

Par ces infiltrations de perturbateurs, par la radicalisation de certains, les « gilets Jaunes » ont dépassé la ligne jaune.

Mais, en face Emmanuel Macron, Édouard Philippe et leur ministre de ministre de l’intérieur ont montré leur totale incompétence.

À Paris, ils ont autorisé la manifestation sur les Champs Élysées, en filtrant tous les accès. Résultat, les manifestants se sont répandus dans toute la capitale.

Un peu le même principe que la ligne Maginot que l’armée Allemande a contourné.

C’est le « vous ne voulez pas nous laisser entrer sur les Champs, et bien on ira ailleurs ».

Des scènes de guerre civile, autour des Champs Élysées, jusqu’au Grands Magasin du Bd Haussmann. Comment remettre de l’ordre pour que les activités reprennent Lundi matin, c’est impossible.

À ce niveau de naïveté, le ministre de l’intérieur et le Premier ministre devraient en tirer les conclusions qui s’imposent … ils n’ont ni la compétence, ni le bon sens nécessaire pour faire face à des situations de crise.

Quant à Emmanuel Macron, il se pavane avec son épouse Brigitte, à l’autre bout du monde. Bien entendu, il ne doit pas réagir à chaud, mais il aurait dû depuis des mois se rendre à l’évidence que sa politique ne marchait pas. Le problème est que c’est un jeune technocrate, simple produit de l’ENA, sans vécu, sans au mandat électorale. Il sait « rien de tout », de la pure théorie et rien d’autre.

Ce qui est grave est qu’il n’a pas compris que l’on ne peut pas gouverner contre le peuple, mais avec le peuple. Sauf à tenter de mettre en place une dictature.

Aujourd’hui, la situation est probablement pire que mai 1968, où la France un pays prospère en croissance. Tout était possible.

Aujourd’hui, ces blocages sont une catastrophe pour le commerce et toutes activités économique de la France.

Même si prendre des décisions à chaud n’est pas la meilleure solution, c’est comme une opération chirurgicale, il est préférable de la préparer au calme d’opérer dans l’urgence.

Emmanuel Macron n’a plus le choix, il ne peut pas laisser la situation encore se dégrader. Face à ces insurrections, les forces de l’ordre sont au bout de leurs possibilités.

Monsieur le Président, il serait temps de rentrer en France et de prendre des décisions de nature à calmer les esprits et aller dans le sens des attentes des Français.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.