Faits d'actualitéRéflexions

Washington resserre l’étau des sanctions sur les réseaux terroristes

Dave Reynolds - Share America

Le gouvernement Trump a facilité la tâche des États-Unis pour sanctionner les chefs de groupes terroristes et leurs réseaux de soutien occultes en procédant aux changements les plus significatifs de l’autorité gouvernementale de désignation des terroristes depuis les attentats du 11 septembre 2001.

 « Les institutions financières étrangères sont maintenant averties qu’elles risquent des sanctions si elles effectuent ou facilitent sciemment des transactions importantes avec des terroristes désignés ou des facilitateurs du terrorisme », a déclaré le président Trump dans un communiqué du 10 septembre portant sur les modifications apportées au décret 13224. Ce décret avait été signé par le président George W. Bush en septembre 2001, au lendemain des attentats du 11 septembre.

Ces changements permettent d’améliorer la capacité du département d’État et du département du Trésor des États-Unis à cibler les terroristes et ceux qui leur apportent du soutien.

Le gouvernement Trump prend des mesures dynamiques pour utiliser les nouvelles autorités.

Le département d’État a qualifié Hurras al-Din, un groupe affilié à Al-Qaïda en Syrie, de « groupe terroriste international spécialement désigné » ainsi que 12 chefs de groupes terroristes, notamment le Hamas et des factions de l’État islamique en Irak et en Syrie (Daech) menant des opérations aux Philippines et en Afrique de l’Ouest.

Le Trésor a désigné des terroristes affiliés au Hamas, à Daech, à Al-Qaïda et à la force Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique en Iran.

Le décret du président Trump modifie le décret présidentiel 13224 qui interdit les transactions avec des terroristes et leurs financiers, et gèle leurs biens.

 « Ces nouvelles autorités permettront au gouvernement américain de tarir les ressources dont les terroristes ont besoin pour attaquer les États-Unis et nos alliés, et obligeront les institutions financières étrangères qui continuent de faire des affaires avec eux à répondre de leurs actes », a déclaré le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, dans un communiqué.

 « Le gouvernement Trump a déjà utilisé les autorités de sanctions existantes avec plus de dynamisme que tout autre gouvernement précédent. Et maintenant, nous mettons immédiatement à l’œuvre ces nouvelles autorités », a déclaré le secrétaire d’État Mike Pompeo au cours d’une conférence de presse tenue en compagnie de Steven Mnuchin à la Maison Blanche, le 10 septembre.

Tags

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer