Accueil / Idées / Vol MH370 : disparition angoissante et rassurante

Vol MH370 : disparition angoissante et rassurante

avion0803Il y a un an disparaissait un Boeing 777 de la Malaysia Airlines qui devait Kuala Lumpur à Pékin, le vol MH370.

Mais cet avion n’est jamais arrivé, les seuls éléments concrets qui ont été communiqués :
– l’arrêt du système qui transmet aux contrôleurs aériens la position et l’identification de l’appareil,
– l’arrêt du système ACARS qui transmet des données de maintenance aux fabricants de l’avion,
– le changement de l’itinéraire de vol,
– il aurait volé durant des heures avant de disparaître définitivement.

Rien de plus !

C’est angoissant, comment un avion de cette taille peut-il – totalement – se volatiliser ?

Aucun débris n’a été retrouvé sur plusieurs zones où aurait pu s’abîmer cet appareil.

Pour les familles, les proches c’est la pire de situation. Certains vont même jusqu’à imaginer, espérer que les passagers, l’équipage ne sont pas morts et qu’ils se sont posés quelque part.

Plus aucune trace, un avion peu se volatiliser sans que l’on soit capable de savoir où il est.

Si c’est angoissant, c’est en même temps rassurant.

Depuis des années, on nous explique que :
– les « grandes oreilles » des Américains (la NSA) enregistrent toutes les communications, de tout le monde.
– des satellites peuvent lire une plaque d’immatriculation, la marque d’un paquet de cigarettes, les titres des journaux que l’on a en main,…

Mais, dans la réalité, face à la disparition du vol MH370… rien !!!

C’est rassurant, « on » nous donne l’impression que l’on est espionné en permanence, que personne ne peut bouger le petit doigt ou téléphoner pour commander une pizza, sans que la NSA ou un satellite ne soit enregistrée cela.

Et, il y a un an, un avion entier disparaît :
– Sans que la NSA, avec l’analyse de toutes les conversations quelques semaines avant le drame, ne puisse repérer un passager ou un membre d’équipage ayant eu des échanges laissant penser à la préparation d’un détournement,
– sans avoir d’images qui permettent de tracer son vol et de savoir où il s’est posé ou écrasé.

En quelque sort, c’est rassurant, ça prouve que nous ne sommes pas si espionnés que cela, qu’on ne nous enregistre pas et qu’on ne nous filme pas depuis le ciel en permanence, 24h/24.

Mais tout même j’aimerais bien savoir où est passé le vol MH370 !

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je me rends compte que j’arrive très facilement à parler de n’importe quel sujet, la page blanche ne me fait pas peur. L’écriture est quelque chose de passionnant, une fois le sujet trouvé et délimité, je laisse courir mes doigts sur le clavier et les idées s’enchaînent, mais parler de moi c’est difficile. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours été indépendant. Ainsi, au fil des décennies, j’ai rempli de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement de logiciel), coaching de groupe et individuel. Puis, au début des années 1990, sans laisser tomber mes missions de conseil, j’ai participé à la conception et à l’animation du magazine professionnel RiskAssur (site du magazine : https ://www.riskAssur-hebdo.com). Je suis au sein de RiskAssur à la fois Directeur de la Publication et en charge du développement. Enfin, depuis le début de 2015, je suis le Rédacteur en Chef de Notre-Siècle (http ://notre-siecle.com), le site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Booking.com