Accueil / Réflexions / Vivre bien

Vivre bien

Le terme « Nos anciens » pour exprimer ceux qui sont désormais dans le troisième âge, c’est-à-dire l’âge le plus avancé que permet la vie, actuellement car demain il y aura bien un quatrième âge, m’apparaissait comme empris de tendresse.

Mais, il ne faudrait pas trop en abuser car ils ne nous appartiennent pas et demeurent des êtres à part entière, humains de surcroît n’en déplaise aux défenseurs des animaux pas si bêtes que cela.

Or, il faut bien admettre que le sort réservé à ceux qui sont en passe de sortir de la vie est bien trop souvent considérée comme inadmissible pour les animaux de compagnie et de ferme, mais c’est le grand silence sidéral pour ces aînés qui, si c’était le bon moment, rigoleraient bien sous cape en sachant que notre tour viendra.

Aussi, est-il bon de voir des voix s’élever pour demander plus de dignité pour ces personnes dont la seul faiblesse est d’être faible par le poids des années vécues et celui des mois, peut-être, années restant à vivre.

Il en est ainsi de ceux, salariés en tête, merci pour leur dignité, qui osent affronter leur patron en faisant connaître à tous les conditions de (non) vie dans les lieux de retraite.

Et aussi merci à cet adjoint au maire du 12ème arrondissement de paris, d’oser demander publiquement le droit de mourir dignement (perso j’aurais également ajouter celui de vivre) soutenu en cela par l’association Le Droit de Mourir dans La Dignité.

Mais son appel, adressé pourtant personnellement à la Dame qui ne veut pas être première.

C’est un manque de solidarité à moins qu’elle pense qu’il s’agit d’un coup à trois bandes d’une attaque à son encontre.

Ceci dit, à défaut d’être entendu, il a été bien reçu, puisque pour la ministre de la santé il n’est pas question d’une quelconque amélioration.

C’est tout de même terrifiant ce droit que s’arrogent certains de décider du sort des personnes à leur place.

Tout adulte devrait avoir droit de vie ou de mort sur sa personne ; devrait pouvoir vivre comme il l’entend.

A charge pour la collectivité de protéger les mineurs, faire connaître les situations à risque et informer dignement la population des qualités intrinsèques de la responsabilité de tout adulte majeur et citoyen libre de ses droits.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.