Réflexions

Les vieux, restez chez vous

Nous le savons bien, une fois à la retraite, les vieux de plus de 60 ans ne servent plus à rien s’ils n’ont pas réussi à se mettre une montre de valeur au poignet.

De toute façon avec ce que le gouvernement leur accorde en pension de pauvre, ils n’auront plus les moyens de leurs rêves d’aventures si ce n’est de lorgner sur leur voisin-e de palier s’ils ont conservé bon œil.

Bon pied cela ne sert à rien puisque vous aurez beau vouloir marcher tous les jours vos vingt minutes de bonne marche conseillée par votre médecin traitant, vous n’en serez pas moins encore plus victime des particules fines, dioxyde de carbone et tout le reste qui compose cette bonne vieille pollution de nos grandes villes et pas que la Capitale.

Alors restez chez vous pour vérifier, en premier, ce que vous avez perçu en plus de la belle augmentation de votre pension de base et pour calculer ce qu’il vous restera après le passage de l’augmentation de votre si chère Csg que vous devez à un grand bonhomme politique de gauche qui se voulait humain même si on ne le comprenait pas trop bien.

Restez chez vous si vous êtes malade puisque l’installation d’un chambre médicalisée en votre intérieur reviendra moins cher que le dispendieux hôpital régional.

Restez chez vous puisque désormais il y a internet pour vous servir vos commandes et le portage des repas n’est pas encore fait pour les chiens.

A moins d’être héros national nommé par l’impérieux, votre dépouille n’ira pas loin, alors habituez-vous, restez au confort de chez vous.

Cependant, si vous avez fait vraiment attention, il restera de vous quelques sous.

Mais, pour éviter à vos héritiers d’être mangés par les impôts successifs qui ne manqueront pas de s’enclencher, mieux vaut prévoir la donation prévue dans les textes.

Demandez avis à votre notaire de quartier, c’est encore ce qui reste gratuit aujourd’hui.

Et si vos enfants ont pensé à vous, restez chez vous au risque de ne pas être présent au passage de votre facteur préféré.

Bien à vous.

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.