Accueil / Bibliothèque / La vengeance du pardon de Eric-Emmanuel Schmitt chez Albin Michel

La vengeance du pardon de Eric-Emmanuel Schmitt chez Albin Michel

Albin Michel nous propose, de Eric-Emmanuel Schmitt (de l’académie Goncourt), La vengeance du pardon.

Dramaturge, romancier, nouvelliste, essayiste, cinéaste, traduit en 40 langues et joué dans autant de pays, Eric-Emmanuel Schmitt est un des auteurs les plus lus et les plus représentés dans le monde. Il a été élu en janvier 2016 à l’Académie Goncourt.

L’auteur ne nous offre pas un roman, mais 4 nouvelles qui tournent autour de la notion de « pardon » :

  • Les sœurs Barbarins
  • Mademoiselle Butterfly
  • La vengeance du pardon
  • Dessine-moi un avion

Ces 4 histoires sont indépendantes, et pourraient être lues dans le désordre, mais avec ce fil directeur du « pardon ». Peut-on réellement pardonner le mal que l’on a fait ou le mal que l’on nous a fait.

Les sœurs Barbarins sont jumelles, l’une est méchante et l’autre gentil. Et plus la gentille pardonne à la méchante, plus la méchante est… méchante. Où cela peut-il conduire ?

Dans « Dessine-moi un avion », c’est un vieux monsieur inhumain et refermé sur lui-même, qui cache un lour secret (aux autres et surtout à lui même), qui va s’humaniser au contact d’une petite fille à qui il fait la lecture. Il prend conscience de sa vie, du mal qu’il a fait. Pourra-t-il se pardonner ?

Toujours, la même idée du « pardon », dans Mademoiselle Butterfly, c’est un étudiant qui séduit une jeune fille un peu simple, qui tombe amoureuse de lui, mais ce n’est pas réciproque. Je laisse deviner la suite ! Puis, il devient riche mais pourra-t-il se pardonner.

Dans La vengeance du pardon, une mère rend visite en prison à un homme qu’elle déteste : l’assassin de fille. Pourquoi fait-elle cela ?

Chacune des 4 histoires nous pousse à réfléchir sur la possibilité du « pardon », Eric-Emmanuel Schmitt nous démontre que ce n’est pas si simple que cela.

Le pardon peut créer des rancœurs, des frustrations, des questionnements (pourquoi, quand,…).

La lecture est agréable, on plonge dans chaque histoire dès les premières lignes, l’auteur sait nous captiver et à la dernière page, on se dit « dommage, c’est déjà la fin ».

Si vous aimez les belles histoires, bien raconté, alors ne passez pas à côté de la « Vengeance du pardon ».

Pour vous procurer, « La vengeance du pardon », cliquer ICI.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.