QuestionsRéflexions

Une histoire qui ressemble à un mauvais film de série B

cinema3108Lorsque j’ai lu, Vendredi dernier, que 2 journalistes d’investigations (Catherine Graciet et Eric Laurent) avaient tenté de faire chanter le roi du Maroc, Mohamed VI, pour qu’ils n’écrivent pas un livre à charge sur le roi, j’ai pensé que c’était un canular, comme il en circule beaucoup sur internet.

Et puis voyant que l’information était traitée au journal de 20h00 sur France 2, puis reprise et développée dans la presse du week-end, j’en ai conclu que ce n’était pas un canular.

Mais, franchement, ça ressemblait plus au scénario d’un mauvais film de série B du style « des journalistes, un roi et 3 millions d’euros », qu’à une opération montée par des gens intelligents.

Je ne m’intéresse pas du tout à ce type d’ouvrage. Même si l’information est peut-être exacte, tout est écrit pour attirer le lecteur et rendre le contenu de ces livres le plus croustillant possible, cela me fait penser à de la presse people.

J’ai consulté internet, pour savoir qui sont Eric Laurent et Catherine Graciet. Concernant le Maroc, ils ont écrit plusieurs ouvrages mettant en accusation le roi Mohammed VI.

Ce sont, forcément, des journalistes connus du sommet du royaume au Maroc.

Et là, a priori, ils étaient en train de préparer un ouvrage avec de nouvelles révélations sur le roi.

Ce matin, Eric Laurent et Catherine Graciet (chacun de leur côté) disent être tombés dans un piège tendu par le Maroc.

Avant, ces déclarations je m’étais demandé comment cela pouvait être possible que 2 journalistes (qui ne sont pas nouveaux dans le métier) pouvaient avoir eu l’idée de faire chanter un roi.

C’est vrai que dans ce dossier, tout les accuse : appels téléphoniques, rendez-vous, demande de 3 millions d’euros ramené à 2 millions, signature d’un protocole et encaissement (en espèces) de 2 x 40 000 euros.

Le dossier est trop parfait.

Ce matin les 2 journalistes disent que tout est venu du Palais au Maroc.

Pourquoi, pas.

Dans la première version, Eric Laurent demande de l’argent pour ne pas écrire ce nouveau livre à charge contre le roi, prévu avec sa consœur Catherine Graciet.

Dans la seconde version, cette fois-ci c’est le palais qui propose de l’argent pour que ce nouveau livre ne soit pas écrit.

Dans la première ou la seconde version les rendez-vous à Paris sont cohérents, l’amorçage est différent mais le déroulement peut être identique (rencontre, négociation, signature,…)

Je n’arrive pas à croire que 2 journalistes puissent tenter de faire chanter un roi, mais je n’arrive pas – non plus – à croire qu’un roi puisse tenter de corrompre 2 journalistes (ils voulaient simplement écrire un livre people – sur Mohammed VI – parmi tant d’autres sur nombre de personnalités.)

Le problème est que dans les 2 versions possibles, le dossier est trop parfait et ressemble, franchement, à un mauvais film de série B.

Saura-t-on, un jour, la vérité ? Ce n’est pas certains !

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.