Réflexions

Une bonne marche fait l’affaire

Parmi ses coups bas, le gouvernement, pour complaire aux patrons aimant trop la nécessité de toujours plus de consommations pour complaire au veau d’or capitaliste, maintien la mesure qu’il a déjà envisagée – sinon il ne la maintiendrait pas, mais la mettrait en marche.

Les gilets jaunes ne l’ont pas retenue dans leurs revendications à tout crin de retrait obligatoire avant toute discussion.

Et c’est bien dommageable.

Il s’agit de l’élargissement du travail au dimanche pourrissant les week-end de ceux qui seront de corvée.

Il est vrai que c’est bien pour les étudiants, les célibataires, les couples sans enfants qui ne veulent pas voir leur famille ou s’en soucie peu.

Mais il y a peu de chance que les volontaires désignés d’office en fassent partie tant le manager responsable des présences n’a d’obligation que la boutique soit correctement tenue.

Et puis, aujourd’hui, dans la plupart des cas, cette journée, autrefois consacré au repos familial, pour d’autres dominical, est payée double avec parfois une journée de repos supplémentaire ou autre puisque c’est à la discrétion des patrons avec débat entretenu avec les représentants du personne fort de leur qualité dans les boutiques de quartier… Adieu donc, les semaines bien rythmées avec l’idée de week-end bien établis, la routine du dimanche soir, pouvant commencer le dimanche après-midi, du stress de la venu du lundi matin chagrin.

Et puis, l’on ne pourra plus prendre l’expression Travailleur du dimanche qui désormais est semblable à ses semblables de la semaine dont il fait aussi partie.

Tout fout le camp et c’est peut-être bien mieux ainsi.

Une bonne chose pour certains d’une bonne raison de ne plus traîner ses guêtres à l’hôtel religieux de l’office puisque les cafés ferment un à un, eux toute la semaine.

En tout cas, il faut s’en faire une raison.

C’est dimanche, je vais aller faire mes courses au supermarché du coin plus fermé pour mes besoins.

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer