Accueil / Réflexions / Un drame incompréhensible aux États-Unis

Un drame incompréhensible aux États-Unis

desert1308J’ai lu, dans la presse, qu’un couple touriste (elle âgée de 42 ans et lui de 51 ans) est mort de déshydratation, aux États-Unis. Ils étaient accompagnés de leur fils (9 ans) seul survivant.

Ils étaient partis pour un long périple, en voiture, les conduisant, notamment dans le désert du nouveau Mexique.

Il ne s’agissait pas d’une virée dans des terres inconnues et hostiles mais sur des routes balisées.

D’ailleurs, des Rangers font des patrouilles et l’un d’entre-deux a retrouvé, la mère qui était déjà morte, puis non loin, le père décédé également et son fils déshydrate mais vivant.

Bien entendu, ce sont des endroits où il faut être prudent, avoir une voiture en bon état, suffisant d’essence, un téléphone portable (en espérant qu’il y ait des relais à proximité), de quoi manger (on ne sait jamais) et surtout… de l’eau.

Aussi, je me demande comment un tel drame est-il possible ?

Aux États-Unis, les consignes de sécurité sont encore plus visibles et clairement indiquées que chez nous, dans notre vieille Europe.

Lorsque l’on s’engage sur des routes, où la distance va être grande avant de croiser une station-service, un lieu habité, c’est précisé. Les États-Unis sont beaucoup plus vastes que la France et on peut se retrouver sur des distances très importantes sans croisés la moindre habitation.

Pour revenir à ce drame, j’ai lu que le père était un habitué, depuis son plus jeune âge, des virées aux États-Unis.

Ça n’est pas un pays où les magasins en tout genre sont inexistants, et les bouteilles d’eau ne sont pas une denrée rare et chères.

Pourtant, ils se sont aventurés, en voiture dans le désert avec seulement 2 bouteilles de ½ litre. C’est inimaginable.

On peut se passer de nourriture, pas trop longtemps mais jamais d’eau surtout lorsqu’il fait chaud et même dans une voiture climatisée, on se déshydrate.

Ils auraient dû avoir plusieurs packs de bouteilles d’eau dans le coffre de la voiture. Ça ne coûte pas grand-chose.

Je n’arrive pas à imaginer un oubli de leur part. On ne peut pas oublier une chose pareille.

Par ailleurs, pourquoi se sont-ils éloignés de leur voiture, sans eau. Les voitures aux États-Unis sont toutes climatisées, il fait une chaleur de plomb à l’extérieur, mais pas dans la voiture. Ils se rendent compte qu’ils sont partis sans prendre suffisant d’eau. Imaginons, que la femme a pensé que son mari avait mis des pack d’eau dans le coffre et que le mari a penser la même chose que sa femme. Ils se rendent compte de l’erreur et bien il faut faire demi-tour, ne pas aller se balader à pied dans le désert.

Leur fils est sauvé, mais a-t-il la réponse à ce comportement ?

J’en viens à me demander si ce n’est pas un suicide. Mais, je crois que nous n’aurons jamais la réponse.

Je n’arrive pas à comprendre que l’on puisse mourir de soif aux États-Unis.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*