IdéesRéflexions
A la Une

Un discours à la hauteur..De qui ?

Afin de préparer le discours qui se voudra présidentiel, à la manière d’un lobby, le groupe patronal met la pression et ce n’est pas de la petite bière.

Il entend ni plus ni moins revenir sur les acquis sociaux des travailleurs.

Il faut travailler plus qu’ils disent ces patrons désarmants.

Oui, mais pour qui, pour quoi ? Pour continuer l’enrichissement sans faille des chefs de file ? Pour retourner à l’ère des serfs qui servait si bien la noblesse d’antan ? Un marrant journaliste du figaro n’a pas été choqué par le discours patronal.

Et en entendant la réponse cinglante des syndicats, il plaisante de constater que le déconfinement est en cours puisque les réactions sociales, seulement côté syndicats des salariés, reprennent leurs vieilles habitudes de toujours s’opposer au bon sens du patron des patrons desdits salariés.

Tout est dit : rien ne sera comme avant, tout recommencera pareil.

A savoir, quelle copie de date il sera imprimée : la royauté ou 1789 révolutionnaire ? Tout est dit dans les chiffres.

Avec le confinement obligé, l’on constate qu’un tiers des salariés restent au travail et un autre tiers l’effectue en télé-travail.

Or, l’économie flanche de 16 % pour 2 mois d’activité réduite.

Serait-ce à dire que la valeur ajoutée qui compte pour l’économie capitaliste ne comprend que celle des activités plus ludiques même si certaines comme la finance à veiller à faire croire qu’elles étaient les plus importantes : il vaut mieux être patron dans son bureau avec vue que salarié les mains dans le cambouis confiné dans son atelier.

Que se passera-t-il si un jour l’on considère comme valeur ajoutée le nombre de vie sauvée, le nombre de personnes considérées en vrai bonne santé, l’allongement de la durée de vie dans les meilleures disposition .

Messieurs les politiques, faites comme certains courageux, changer de logiciel pour mieux répondre à l’essentiel …



Booking.com

Booking.com

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.