InfosRéflexions
A la Une

Un contrat d’assurance chez SPB impossible à résilier

Normalement, depuis la loi dite « Hamon » du nom d’un ancien ministre, les contrats d’assurance – qui ont plus d’un an – sont résiliables à tout moment (dans pratiquement tous les domaines). Même avant la loi Hamon, il était possible, avant le renouvellement du contrat, de résilier au moment du renouvellement, donc 1 fois par an.

Malgré le fait que l’on puisse résilier à tout moment, les assurés doivent recevoir un courrier les informant du renouvellement et de l’évolution ou non de la prime d’assurance.

Il existe un assureur qui ne le fait pas, qui se contente de prélever chaque année la même somme, c’est SPB.

Dans mon cas, tous les ans au mois de juin, je suis prélevé de la somme de 55 euros par SPB (enfin FRANOL Services). Aucun courrier, aucun mail. Et sur le prélèvement aucune référence, tel qu’un numéro de contrat … rien.

Pas question de bloquer le prélèvement, je me mettrais en faute. SPB est un contrat d’assurance souscrit au moment de l’achat de quelque chose un smartphone, un objet électronique, un abonnement eau, gaz, électricité, … que l’on a acceptée au moment de l’achat ou de l’abonnement. Probablement que chose de « pré-coché » que l’on n’a pas décoché.

Aujourd’hui, je ne sais pas ce FRANOL Services a pu acheter ou souscrire, ce prélèvement est récurrent depuis des années. Peut-être quelque chose qui n’existe plus.

Impossible de faire une réclamation, car pour cela il faut préciser (comme on le voit sur la copie d’écran illustrant ces quelques lignes) la société auprès de laquelle on a adhéré ou souscrit à ce contrat et par ailleurs préciser le périmètre du contrat (télécom, casse, panne, …)

Il faut vraiment être vigilent lorsque l’on achète ou souscrit à quelque chose, Pourquoi pas prendre ce contrat SPB, mais en toute connaissance, pas un truc pré-coché qui ressemble à de la vente forcée.

Car alors, on ne peut alors que constater le prélèvement en étant totalement impuissant pour le faire cesser.

Ce qui n’est pas normal est que SPB n’envoie pas au moment du renouvellement un courrier ou un mail, ils ont forcément en plus des coordonnées bancaires, les coordonnées de leurs assurés. Ou au moins mettre dans la référence du prélèvement, un numéro de contrat.

Même si la manière de faire de SPB n’est pas représentative du secteur de l’assurance, cela n’en donne pas une très bonne image.

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.