Réflexions
A la Une

Tout dépend du côté où l’on est

La révolte révolutionnaire fait son évolution. A l’instar du mouvement des gilets jaunes qui n’était conduit par personne, les citoyens sans dent, sans culotte, veulent prendre leur quotidien en mains ; les élus ne sont là que pour mettre en marche leur volontés vraies, aux citoyens pas aux élus… C’est peut-être que pour cela, des petits malins instaurent le marché de la révolte qui paye bien.

Déjà un certain animal hurlait au loup d’un signalement de képi visible trop tardivement pour l’homme roulant trop pressé.

Puis, sentant bon l’ouverture, d’autre marchande leurs herbes si verte au chaland étonné et ravi de l’aubaine.

Maintenant, il existe une appli, ha téléphone – sans toi que ferais-je ? –  qui nous permet de repérer toute pervenche allant et venant dans le beau quartier où vous êtes stationné.

Ainsi, moyennant une modeste somme, variable selon le montant du beau papillon numérique désormais posté sans prévenir ; vous pourriez bien échapper innocemment à ce sur-impôt qui ne dit pas son nom.

Bien, sûr, cette nouveauté dépend du bon vouloir et de la bonne intention des riverains qui n’ont que cela à faire que de passer l’info, mais cela devrait bien se faire ; vive la citoyenneté.

Attention toutefois, dans certains espace, c’est plutôt le souffle de la collaboration, rappelez-vous l’embarquement immédiat de votre beau quatre roues : aussitôt stationné, aussitôt enlevé !!! L’un dit qu’avec ce système, les habitants en roulotte vont s’en donner à cœur à joie de savoir qu’il n’y a rien dans les parages pour commettre leurs achats.

Pourquoi, en roulotte seulement, le monsieur n’aurait-il pas de domicile fixe ? Et l’avantage de la mobilité, il n’y croit plus alors ? Le SUV le plus cher du monde n’est qu’à partir de 340 000€.

Heureusement qu’il y a pléthore d’options et de possibilités de customisation afin que la facture soit à la hauteur de la volonté de ruisseler des acheteurs qui n’ont que cela à (dé)penser.

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.