Accueil / Pourquoi / Taxis vs Voitures avec Chauffeurs

Taxis vs Voitures avec Chauffeurs

taxi2406Je le répète souvent, mais on ne peut rien contre le monde qui évolue, c’est un fait, il faut l’accepter.

Ces dernières années, on a vu se mettre en place des choses qui ont bouleversé des pans entiers de l’économie et modifié notre manière de consommer.

Je vais prendre quelques exemples.

Durant des décennies, le seul moyen de réserver un hôtel, un voyage organisé, un billet d’avion, c’était de se rendre dans une agence de voyages. Bien entendu, il y avait la possibilité d’appeler directement, mais ce n’était que marginal.

Aujourd’hui, il reste quelques agences de voyages, mais la plupart des consommateurs font leurs réservations sur internet, sur des sites qui ne sont pas des évolutions de l’ancienne économie, mais des créations de toutes pièces, tel que Booking.com.

Pendant longtemps, si on avait besoin, juste pour quelques heures ou quelques jours d’une perceuse, d’un escabeau, ou autre outillage, il fallait les acheter. Il y avait quelques magasins de locations, ils étaient rares et chers. Aujourd’hui, les sites de prêts entre particuliers fleurissent. Idem pour des échanges de logements, qui entrent en concurrence avec les loueurs ou les hôteliers.

Même les banquiers risquent d’être mis à mal par des systèmes de prêts d’argent entre particuliers qui commencent à se mettre en place sur internet.

Aucun secteur n’échappe à cette transformation qui va à la vitesse de la lumière.

chauffeur2406Dans le cas des transports, il y a l’émergence du covoiturage, qui entre directement en concurrence avec les autres transports professionnels (trains, car ou même avion).

Tout cela a été possible, grâce à internet.

Et puis, il y a le cas des voitures avec chauffeur. Durant très longtemps, en France, ce type de prestations était réservé à une élite fortunée. Il y avait quelques entreprises spécialisées.

Et internet a permis l’émergence, très rapide, de réseaux de mise en relation de voitures avec chauffeurs et des clients. Tel, que celui qui fait le plus parler de lui : UBER.

Effectivement, les applications permettent, d’un côté aux chauffeurs d’être contacté par des clients et de l’autre côté pour les clients, de visualiser l’emplacement des voitures disponibles.

Ceci, également avec certains réseaux de taxis, tel que les taxis G7.

Pour le client, le prix d’une course en taxi ou voiture avec chauffeur est souvent équivalent. Qu’est ce qui peut pousser un client à choisir l’un, plutôt que l’autre ?

Il y a ceux qui ont des principes. Ils chercheront coûte que coûte un taxi ou une voiture avec chauffeur Et, d’autres, plus pragmatique, qui auront plusieurs applications sur leur smartphone et qui, en fonction des disponibilités, prendront un taxi ou une voiture avec chauffeur.

Sans internet, tout cela était impossible et nous en serions restés aux stations de taxis que l’on peut joindre par téléphone et rien de plus.

Mais, ce n’est pas le cas.

Par ailleurs, si le nombre de taxis, dans les grandes villes avait été suffisant, il n’y avait de place pour des réseaux de voitures avec chauffeur.

À Paris, même dans la journée, c’est parfois complexe de trouver un taxi. Il y a quelques semaines, en semaine, à Paris, vers 17h00, j’ai dû appeler et rappeler toutes les stations de taxis autour de moi, les unes après les autres, durant près de 30 minutes pour qu’enfin, un chauffeur de taxi réponde à l’une d’entre elle.

Et ce n’est pas la première fois que cela m’arrive.

Le nombre de taxis n’est pas suffisant.

Chaque taxi a une licence, qui de base ne coûte pas grand-chose, mais les chauffeurs de taxi se les revendent à prix d’or. Si le nombre de licences augmente, forcément le prix chutera.

Mais, face à la pénurie de taxis, d’autres intervenants se sont positionnés pour combler ce manque. Comme, je l’ai écrit la nature a horreur du vide.

Au-delà du prix artificiel des taxis, il y a un autre problème.

Un taxi doit avoir un équipement spécifique, dont le cœur du système est le compteur qui détermine le prix de la course. Ce n’est pas le cas des voitures avec chauffeur où le prix de la course est fixé par avance, en fonction de la distance, que ça roule bien ou pas. Donc, c’est voitures n’ont pas de compteur.

Par ailleurs, les taxes entre les 2 activités ne sont pas les mêmes.

Mais, il y a des plus que les taxis ont et pas les voitures avec chauffeurs :
– Les stations de taxis dans les gares, aéroport et dans les rues des grandes villes,
– L’autorisation de faire du maraudage.

Les voitures avec chauffeurs ne peuvent qu’être appelées par les clients par téléphone ou application informatique.

Aujourd’hui, c’est un fait, il y a des voitures avec chauffeurs et rien ne permettra de faire machine arrière.

Il y aura, probablement, encore des manifestations, des agressions, mais cela ne changera rien. On ne peut pas s’opposer à de telles évolutions correspondant à une attente des consommateurs.

Il faudrait, que le gouvernement, harmonise la fiscalité entre les 2 types de transports : taxis et voiture avec chauffeur et trouve un moyen d’indemniser le coût de l’installation spécifique nécessaire à un taxi.

Mais, je suis certains qu’un équilibre entre taxis et voiture avec chauffeur s’installera, naturellement et dans quelques ces conflits ne sera qu’un vieux souvenir.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.