Accueil / Réflexions / Taxi VS Uber

Taxi VS Uber

Nous avons testé durant quelques jours les 2 modes de déplacement, ce n’était pas à Paris mais à Berlin, entre nous une capitale en vaut bien une autre.

Pour trouver taxi, il faut se mettre dans une rue passante, guetter les taxis vides, faire signe en espérant que le chauffeur nous voit et qu’il ait envie de s’arrêter.

Avec Uber, il faut dégainer son smartphone et utiliser l’application Ad hoc.

Et là inutile de croire que dans la seconde, on a une réponse avec une voiture qui va arriver dans la minute.

L’application – après donné la destination (pas la peine de lui dire où l’on est, elle le sait) – donne une fourchette de tarif, parfois avec un coefficient multiplicateur. Et si on accepte, le bidule se met à chercher une voiture libre qui accepte la course.

Il arrive d’avoir une réponse très rapidement, mais le plus souvent … ça cherche … ça cherche encore et toujours. Donc, là, le plus efficace et de guetter en même temps le passage d’un taxi.

À plusieurs reprises, l’application UBER n’a rien trouvé (pourtant dans le centre de Berlin) et un taxi fut trouvé plus rapidement.

Il faut reconnaître que les voitures Uber sont plus luxueuses et mieux entretenues que les taxis. Mais, les chauffeurs Uber ne desserrent pas les dents, pas un mot, à peine bonjour et au revoir. Lorsque les voitures autonomes existeront vraiment, Uber pourra abandonner ses chauffeurs humains, les voitures seront certainement plus avenantes et plus sympathiques. C’est très désagréable.

Par contre, les chauffeurs de taxi à Berlin, comme à Paris, sont plus « causants » même s’il y a à Berlin la barrière de la langue, l’anglais permet d’échanger quelques mots et ça rend le trajet plus sympathique.

Par contre, si avec Uber, on connaît le tarif (ou presque), avec les taxis c’est le grand inconnu (lors d’une course à Berlin, on s’est fait balader par un chauffeur de taxi.) qui a profité du fait que l’on soit des touristes ne connaissant pas la ville !!!

Au final, vaut-il mieux prendre un Taxi ou un Uber.

Je dirais que les 2 se complètent parfaitement.

Sur le plan tarif, sauf avec un chauffeur qui abuse mais ce n’est pas la majorité, c’est équivalent.

Avec Uber + Taxis ont multiplie les chances d’avoir rapidement une voiture.

L’idéal : Uber sur son smartphone et (tant qu’on n’a pas validé une commande) guetter un taxi au coin de la rue.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel.

En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles.

Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com).

Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*