IdéesRéflexions
A la Une

Sortie de crise conditionnelle

Si l’on ne sait pas trop si le gouvernement ne va pas encore une fois rater sa sortie de confinement, l’on peut être sur de sa qualité de réflexion au sortir du « quoiqu’il en coûte ».

Ce n’est pas demain la veille que votre pouvoir d’achat sortira grandi.

Déjà, les rmistes de tout bord et poils dont prévenus.

Pas de coup de pouce, juste la mise à niveau de l’inflation puisque c’est légalement prévu.

Et vu le % sur que vous y verrez quelque chose.

Par contre, le sentiment de non création d’impôts nouveaux semble résister.

Mais, rien n’empêche l’augmentation des en cours.

Ce qui est déjà fait par la baisse de la deuxième tranche de 30 % entraînant avec elle une augmentation significative des concernés.

Mais, j’avais déjà eu la possibilité de vous en parler dans une chronique précédente.

Plus subtil est les soins de santé.

D’un côté, l’on vous fait miroiter les frais de dentition, du mieux voir et entendre à 0 %.

De l’autre, la mesure sociale noble n’étant pas financée, vous aurez droit aux augmentations quasi uniforme de vos mutuelles santé.

Mais, ce n’est pas un impôt, l’honneur est sauf.

L’illuminé avait mis dans son programme l’abolition du privilège à vie du maintien de la pension présidentielle versée lorsque l’occupant élyséen sort des ses salons dorés.

Sauf que désormais, plus rien ne sera comme avant.

Alors, il pause une condition suspensive à cette mesure, qui pour moi ne vaut rien.

Ce sera fait si sa grande réforme à points voit le jour.

Et comme l’on n’est pas vraiment sortie du tunnel… Pourtant, il pourrait en faire une belle en marquant dans le marbre un minimum retraite à 1 000€ qui sera, comme toutes les autres, indexée sur le coût de la vie ou de la même manière que les revenus d’une manière générale si plus significatifs.

Ou encore il pourrait garder l’attention sur les cas exorbitants des changements de régime en transformant en points les valeurs acquises dans l’un pour être transformés équitablement dans l’autre.

Etc, etc, etc,

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.