Réflexions
A la Une

Si on ne peut plus se tromper

Sans peur et sans reproche, fidèle à son maître national, la présidente parisienne, d’un parti qui se dit de centre mais se marie très bien avec les idiots utiles du gouvernement de droite libérale très dure, a, le regard droit, annoncé la perte de vitesse de la dernière manifestation des gilets jaunes.

Elle a cru la voir dans les images qu’elle regardait en même temps qu’elle parlait.

C’est sans doute pour cela que la vérité éclate en fin de soirée : le mouvement a pris de l’ampleur, faiblement certes, mais dans les conditions de peur actuelle et la fatigue de la longueur de la période, c’est bien très même.

Non, ce n’est pas bien, car c’est la preuve que le gouvernement ne veut rien comprendre.

Ce n’est pas une baisse d’impôts qui est désirée – si elle est décrétée, elle sera bienvenue, c’est sur – mais une équité dans son paiement style retour de l’Isf, annulation des crédit et baisses d’impôts qui se nichent un peu partout pour les vrais très riches.

Ce qui est demandé, c’est du respect, notamment un meilleur service administratif, un vrai réseau médical accessible, partout sur le territoire et non pas ceux choisis en fonction de simples critères financiers.

 Faut-il être mauvaise langue ? Une déclaration de l’illuminé est moins urgente qu’un dramatique incendie plongeant Notre Dame dans le désarroi.

Les français sont donc obligés de communier ensemble et attendrons l’annonce des nouveaux impôts pour reconstruire ce patrimoine de l’humanité depuis 1991.

N’y voyez aucun signe de malice entre la réouverture des appartements rénovés des anciennes reines de France à Versailles avec cet incendie qui mérite bien que la France, en la personne de son premier, vive en suspend.

Le peuple lui attendra, les sans culotte survivront bien un peu dans une attente en entendant les angoisses aussitôt exprimés du défenseur du patrimoine à coup de billets de loto gagnants.

Comme cela, il n’y aura pas à attendre les JO pour lancer de grands travaux permettant la relance économique du pays ; ah les flèches…

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.