Réflexions

Seul l’amas de pognon est bon

La vielle du sud, deuxième de France, pensait tenir la tête des immeubles effondrés sur ses habitants.

Mais la première qui est capitale, s’en sort pas si mal avec une explosion qui n’était pas joie malgré ce premier mois de nouvelle année.

Si la première s’en tire car le gaz part, la deuxième peut remercier ces propriétaires bien propres sur eux et qui grâce aux loyers encaissés sans jamais entretenir le bâti, peuvent se pavaner en dîner de ville.

En pays de gaule, ça flambe aussi pas mal.

Qui d’autres contesteront le podium ? Parmi les urgences qui couvrent cette pauvre France, l’habitat devrait avoir son Grenelle et que soient enfin jugés sévèrement ces marchands de sommeil qui empochent sans coup férir.

Et ce n’est pas le maintien d’un faux Isf transformé en Ifi qui fera modifier les choses positivement sauf à enfoncer un peu plus les seuls habitants de leur résidence principale.

On aime bien, un sportif s’est blessé en match au petit doigt qu’il devrait se faire opérer en opération bénigne.

Mais, comme il s’agit d’un grand footballeur, français de surcroît, cocorico, en une journalière de presse étrangère, cela devient une blessure au bras, pauvre gars.

 Une usine à médicaments se prend pour Ponce Pilate et envoie le singe sur les épaules de l’état plus larges.

Elle savait les dangers de son produit, mais a continué de vendre son produit pourri sachant très bien ce qui allait se passer dans le cas présent.

Ces gars doivent avoir un bon risk-manager ayant su sur la balance, peser le pour pour son entreprise et le contre pour la clientèle qui ne pèse pas vraiment lourd.

C’est comme ces journalistes économistes qui devraient nous lâcher avec leur libéralisme de droite capitalistique où, pour eux, les individus sont de vulgaires marchandises dont on s’occupe que si elles rapportent au chef d’entreprise, son staf et ses actionnaires.

A quoi sert d’avoir un PIB, si il existe des gens de plus en plus démunis socialement ? Mais, bien sûr, le privé y suffira…

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer