SDF

Comme un club, ils sont cinq futurs à être SDF tant leur hôte désespère de penser autrement.

Un peu comme ces catalans d’Espagne à qui l’on veut faire voir qui le maître.

Et, l’un des des cinq est 1er collaborateur de l’impérieux, même s’il est en marche, ça la fiche mal de jurer après ses chefs.

Heureusement qu’il est mignon d’accepter loger dans son petit logement de fonction.

Mais c’est cela d’être malin, avoir un deuxième emploi lui permet de ne pas négocier, même à l’amiable, celui dont il ne veut plus entendre parler, qu’il aimerait rayer de sa carte d’ego.

Mon enfant, travaille bien à l’école, et tu comprendras comment bien te débrouiller une fois grandi.

Et tu n’auras même pas besoin de tester les mesures qu’en fait tu mets en place pour le seul bien être de tes prochains inférieurs.

Ainsi ira ta vie en espérant que tu t’y retrouveras…

En parlant de ceux qui ne savent plus très où ils habitent, intéressant celui qui est en marche d’une bonne rigolade de constater que dans les maisons de retraite il y a, certes des médecins, spécialistes de son niveau de classe, mais aussi quelques salariés de classe inférieure et…pas mal de résidents aussi appelé par leur statut de retraité !

Et ces ignares, ils ne disaient même pas qu’ils ne taxent pas de taxe d’habitation, les veinards, et qu’ils vont alors subir de plein de fouet la majoration de 1,7% sur la Csg, ça leur apprendra à ces planqués fainéants voulant prouver par tous les moyens leurs incapacités à travailler.

Et sans doute, comme tout se résume par une franche rigolade, l’un d’entre ces joyeux lurons novices élus, parle d’eux comme « un angle mort ».

A vous dégoûter d’avoir une habitation : si vous la vendez, le sieur ministre ; sans trop difficultés financières de fin de tous les jours, vu qu’il a trop bien réussi, voudrait taxer à la vente un bien s’il n’est pas conforme à ses désirs écologiques.

Mais, comme cela, c’est bien sûr, incapable de vendre leur bien pour financer leur demeure de retraité, ils continueront de payer la taxe d’habitation dont ils seront exonérés par le copain du gouvernement auquel il appartient.

A défaut de solidarité générationnelle, celle des corps de garde fera bien l’affaire.

Au pas camarade, au pas…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*