Accueil / Réflexions / Retour

Retour

De ma vie professionnelle, je retire un enseignement de la vie pyramidale des entreprises, voir du vivre ensemble dans la société, du moins française ne m’étant jamais frotté aux autres nations.

J’ai eu la chance, l’audace de connaître tous les échelons, du pur administratif et même en-dessous puisqu’archiviste c’est un travailleur en cave et ceux juste au-dessus, les demandeurs de dossier vous font bien le savoir, pour arriver en haut dans le giron des comités de direction générale, conseil d’administration et Assemblée générale de plein droit ou du moins du bon vouloir de sa majesté le président – décidemment ils se ressemblent tous, peut-être une stature épidémique ?

Président qui, s’il veut être payé honnêtement, par rapport à ce qu’il estime valoir ou faire croire qu’il donne, se fait parfois directeur général non par souci d’économie budgétaire mais bien pour asseoir un pouvoir que ses sbires n’ont de cesse de lui retire s’il en avait le…pouvoir.

Mais, au moment critique, dans cette échelle sociale, l’une que j’aimais bien me voir suivre, à moins que ce ne soit elle qui le voulait, ne cessait de me dire le pouvoir c’est tout d’abord une grande solitude.

À méditer pour tous les prétentieux qui veulent.

En fait, si la base pyramidale n’est pas une sinécure tant il est difficile de porter le haut de cette structure, il n’en est pas moins simple de se tenir en haut, toujours plus sans crainte de voir tomber la foudre et servir de paratonnerre.

Aussi peut-on penser que la meilleure posture dans ces structures est le milieu car l’on a toujours quelqu’un de plus bas pour lui faire supporter notre désespoir de ne pas être plus et quelqu’un en haut, mais pas trop à qui l’on peut rejeter la responsabilité d’une responsabilité que l’on a pas à conserver.

Reste à savoir si le qu’en dira-t-on permettra l’équilibre de ce maintien…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*