Réflexions
A la Une

Restons dogmatique

Comment, à la fois d’une politique fortement libérale d’une économie ne servant que le capitalisme débridé de quelques fortunés au mépris de ceux qui n’ont rien si ce n’est leur somme des riens, les gouvernements s’acharnent avec application à détruire les différents services d’administration.

Vous commencez par prendre une entreprise qui a trop d’emprise devant son déploiement national en métropole, Corse et Outre marin.

Vous lui infligez l’obligation d’une société publique dans un premier temps.

Dans un deuxième, vous poursuivez en déclarant que les nouveaux salariés entrant n’auront pas le statu de fonctionnaires puisqu’embauchés par une société.

Vous continuez tout azimut en lui donnant des missions par dessus la tête.

Mais, vous poursuivez l’essentiel, le démantèlement de ce qui fait sa force : la proximité avec les français de partout.

L’un des derniers coup par derrière la nuque est l’avantage donné à un réseau non seulement privé mais constitué uniquement par des commerçants indépendants dont le point commun est de perdre leur activités devant les nouvelles normes de vie appliquées par note société sociétale.

Ce e sont pas les bureaux de la poste qui pourront encaisser au profit du Trésor public, mais bien les buraliers qui vont rafler la mise ayant mis en avant leur déjà savoir faire en la matière d’encaissement pour compte des timbres d’amendes et autres gadgets au profits de l’état.

Ce n’est sans doute pas innocent de constater que la Française des jeux, prochaine à être vendue aux profiteurs, sera un partenaire de toujours dans ce coup de poker menteur à faire lever le tapis des vérités dogmatiques.

Si l’illuminé l’a rêvé, le nouveau gouvernement de droite de Grèce l’a mis en place : la destruction pure et simple du contrôle indépendant des escrocs à l’impôt.

Ce qui permettra aux gros poissons de passer les mailles des filets qui ne les concerneront.

Mais, il est évident que la mise en application réelle du ruissellement avec autant d’argent perdu par l’état.

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer