AccordsCommuniqués

Reprise d’Ascoval par le groupe British Steel

Ascoval deviendra « British Steel Saint-Saulve »

Le TGI de Strasbourg valide la reprise de l’aciérie Ascoval de Saint-Saulve et de ses 270 salariés par le groupe British Steel. Ce leader de la sidérurgie réalise un chiffre d’affaires de 1,6 milliards d’euros avec 5 000 salariés dans le monde.

British Steel poursuit sa croissance en Europe avec la reprise d’Ascoval

En reprenant l’aciérie électrique de Saint-Saulve près de Valenciennes, British Steel ouvre une filière complémentaire à celle des hauts fourneaux pour développer une production à partir d’acier recyclé destiné aux « produits longs » (rails ferroviaires, fil machine). Cette nouvelle filière stratégique et plus écologique permettra d’alimenter et faire croître le volume de production des usines et laminoirs de British Steel.

En plus de servir les clients du groupe dans le monde entier, Ascoval pourra bénéficier des bureaux de vente internationaux et des fonctions R&D de British Steel, ce qui permettra à l’aciérie de Saint-Saulve de développer et diversifier sa gamme de produits, et d’offrir des aciers spéciaux de haute qualité à de nouveaux marchés. Il est prévu que la capacité maximale de production de l’usine (600 000 tonnes) soit atteinte d’ici trois ans en 2021.

Roland Junck, Chairman du groupe British Steel explique : « Nous nous réjouissons de participer à l’écriture d’une nouvelle page pour Ascoval. Nous avons été très impressionnés, malgré les difficultés traversées, par le dynamisme, la motivation exemplaire et les qualités techniques des équipes, ainsi que par le soutien de toutes les parties prenantes. Nous avons aussi pu apprécier la modernité des équipements de l’aciérie de Saint-Saulve, son emplacement stratégique qui facilite l’interaction avec les marchés européens, et enfin, ses qualités environnementales et économiques ».

La reprise de l’ensemble des équipes

Les 270 salariés d’Ascoval sont repris avec l’ensemble de leurs droits acquis ainsi qu’un certain nombre de compensations liées au passif social.

« Nous sommes très heureux et soulagés de passer sous l’étendard British Steel, qui compte parmi les principaux fabricants d’aciers en Europe et spécialistes des produits longs. Le projet est solide en terme de développement industriel, il permet d’assurer la stabilité financière de l’aciérie, le maintien de tous les emplois et offre des garanties de pérennité avec de nombreuses synergies commerciales, en recherche & développement, et à l’international, » précise Cédric Orban, CEO d’Ascoval, qui conservera la direction de l’aciérie.

Une prise d’effet au 15 mai 2019

A propos du groupe British Steel

Crée en 1967, British Steel Corporation était une société publique et assurait 90% de la production d’acier du Royaume Uni. Privatisée en 1988 puis absorbée en 2007 par Tata Steel, British Steel (division produits longs de Tata Steel) a été rachetée en 2016 par Greybull Capital via sa filiale Olympus Steel. Dès la reprise, le groupe a mis en place une stratégie de développement et a contribué à construire et renforcer le groupe en Europe en saisissant notamment des opportunités de croissance externe. Aujourd’hui le groupe British Steel comprend 5 000 salariés, et produit 2,8M de tonnes d’aciers par an pour fabriquer plus de 1450 spécifications différentes, prenant la forme de fil laminé, de sections, de profilés spéciaux, de rails, de blooms et de brames. En 2018, le groupe réalise un chiffre d’affaires consolidé de 1,6 milliards d’euros.

A propos d’Ascoval

Basée à Saint-Saulve près de Valenciennes, Ascoval est l’une des aciéries les plus modernes d’Europe, spécialisée dans les aciers spéciaux (haute qualité) et affichant des performances environnementales qui la différencie des aciéries traditionnelles (recyclage de l’acier, faibles émissions de CO2). Créée en 1975 par le groupe Vallourec, Ascoval est devenue un outil de production industriel moderne et hautement opérationnel après 150M€ d’investissements de rénovation réalisés ces dernières années. Ascoval emploie aujourd’hui 270 salariés dans la région Hauts de France.

Tags

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page