Accueil / Réflexions / Comment relever le défi de la logistique en 2018 ?

Comment relever le défi de la logistique en 2018 ?

L’essor du e-commerce entraine, depuis quelques années, une modernisation sans précédent du secteur de la logistique, partout dans le monde. En même temps, le potentiel est énorme : la logistique représente 10% du PIB en France, mais est parfois perçue comme sous-performante, notamment par la Banque Mondiale en 2016.

Mais aujourd’hui, la situation change : la technologie et le digital offrent un nombre croissant de solutions à ce problème vieux comme le monde – ou presque. Les deux entreprises américaines  ultra performantes Uber et Amazon développent de plus en plus de services pour faciliter le transport, que ce soit sur les longues ou plus courtes distances. C’est ce que l’infographie visible en cliquant ici résume.

L’enjeu du last-mile enfin résolu ?

Le dernier kilomètre, qui représente 20% du trafic urbain et 30% des frais de logistique, est un poste autant stratégique qu’indispensable, alors que la livraison à domicile a bondi de plus de 30% depuis 2010.

Uber et Amazon ont respectivement développé UberRush et Amazon Flex, des services de livraison par des travailleurs freelance, en ville. Aucun de ces services n’est pour l’instant disponible en France, même si Amazon propose notamment la livraison en un jour à Paris. Le développement de son propre service de livraison permettra peut-être à l’entreprise d’optimiser ses coûts de transport, qui représentent 90 % de son résultat brut...

L’ubérisation du transport routier

En moyenne, 30% des poids-lourds voyagent à vide. La faute au paysage extrêmement fragmenté du secteur du transport routier de marchandises (TRM), et au recours encore quasi-systématique aux sociétés de courtage. Il est maintenant possible d’utiliser des applications comme Uber Freight, qui mettent directement en relations expéditeurs et sociétés de TRM. Les avantages ? “Ce qui nécessitait plusieurs heures et de nombreux appels téléphoniques peut désormais être accompli en appuyant sur un bouton.” Cette uberisation du secteur est loin d’être anodine, puisqu’elle redonne le pouvoir aux principaux intéressés : les conducteurs routiers.

C’est d’autant plus important que l’on parle de plus en plus de camions autonomes, notamment avec le nouveau camion électrique autonome de Tesla, lancé en novembre. Doit-on s’attendre à une crise de l’emploi dans le secteur ? Si oui, quand ?

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

----------------------

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*