Accueil / Politique / Qui sont-ils ?

Qui sont-ils ?

C’est une triste liste d’anonymes non pas mort pour la France.

Ils ne sont pas non plus les victimes d’un terrorisme religieux.

c’est sans doute pire que cela : c’est la France qui les a tués.

Sans doute d’un terrorisme politique en tout cas à coup sur économique.

Ceux que par dédain, l’on a accepté de les voir jeter à la rue, puis de ne plus les voir, de les dédaigner.

Certains bons riverains les trouvaient encore trop voyant donnant une mauvaise image du quartier, dévaluant le prix futur de revente de leur habitat comme tout investisseur avéré, ont demandé des mesures de sécurité non pas pour les loger, mais pour les écarter, les faire fuir des limites du quartier.

A chacun ses pauvres, mais pas de ça ici chez nous.

Comment faire la fête des voisins si ses piques assiettes s’invitaient ? Et devant un tel avenir, comment penser anormal des jeunes décidés à se révolter contre un sort qui peut atteindre tout le monde et détruire la cellule familial aussi sûrement que les tirs ciblés sur les populations devenues dommages collatérales en pays d’ailleurs.

Mais, ce n’est pas une raison pour qu’une poignée de ces jeunes, même s’ils étaient bien nombreux à la fête du rassemblement du 1er mai parisien, se permet de tout casser pour une cause mal apprise.

Mais ce n’est pas une raison pour le représentant de ce gouvernement, sous lequel ce sont passées – on peut difficilement rejeter la faute sur les précédents étant donné la poursuite de la politique financière qui tient lieu de politique politicienne – ces exactions, de vouloir faire croire que les députés d’une gauche qui ne se soumet pas, allant au-devant de l’ensemble des jeunes leur dire un avenir futur qui pourrait être autre que la non utopie gouvernementale condamne certains, la majorité, a plus de peines et de pleurs, soient les promoteurs de cette violence inqualifiable mais, bizarrement, puisque les amalgames ont commencé, arrangeant ces messieurs et dames, que l’on n’oublie pas pour une fois, du pouvoir.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*