Faits d'actualitéRéflexions

Quel est le rôle du représentant des États-Unis à l’ONU ?

Mary Jane Maxwell - Share America

Kelly Craft, la nouvelle représentante permanente des États-Unis à l’ONU, ou « ambassadrice à l’ONU », dans le langage courant, a présenté ses lettres de créances au secrétaire général des Nations unies António Guterres, le 12 septembre.

 « Je viens aux Nations unies non seulement en tant qu’émissaire du président, mais aussi en tant que représentante de l’engagement indéfectible de l’Amérique envers la démocratie, la liberté, les droits de l’Homme et, dans la mesure du possible, la résolution pacifique des conflits », a déclaré Mme Craft, dont la nomination à son poste a été confirmée par le Sénat américain le 31 juillet.

En qualité de cheffe de la mission des États-Unis à l’ONU, Kelly Craft aura pour tâche principale de représenter les intérêts américains au Conseil de sécurité, l’instance la plus puissante de l’ONU.

 « Dans un monde marqué par les crises humanitaires et les défis géopolitiques, un leadership américain puissant est absolument crucial, et c’est ce que je compte apporter », a souligné Mme Craft.

Le Conseil de sécurité de l’ONU est chargé du maintien de la paix et de la sécurité dans le monde. Et les 193 États membres des Nations unies ont l’obligation de se conformer à ses décisions.

Les États-Unis, la France, la Russie, la Chine et le Royaume-Uni sont les cinq membres permanents du Conseil de sécurité, qui compte en tout 15 membres. Les 10 autres membres sont élus pour des mandats de deux ans. Chaque membre dispose d’une voix au Conseil.

Le rôle de l’ambassadeur à l’ONU

L’ambassadeur a pour mission de faire part au Conseil de sécurité, et à l’ensemble des Nations unies, de la position actuelle des États-Unis quant aux questions majeures relatives à la paix et la sécurité. Il ou elle représente les États-Unis aux réunions de l’ONU.

Le président des États-Unis nomme l’ambassadeur à l’ONU, et cette nomination est ensuite soumise à l’approbation du Sénat des États-Unis. L’ambassadeur n’est pas forcément membre du cabinet du président, mais en vertu de ses fonctions, il conseille le chef de l’exécutif à propos des affaires internationales, en particulier celles relatives à la paix et la sécurité.

« Je défendrai les valeurs et les intérêts de l’Amérique. Je soutiendrai nos amis et nos alliés. Je me ferai l’avocate des plus pauvres et des plus faibles. Et je ne manquerai jamais de collaborer avec ceux qui souhaitent de bonne foi faire avancer la cause de la dignité humaine », a insisté Mme Craft.

Tags

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer